..

Archives par categorie: Ressources humaines


Le groupe RH Menway se positionne sur le retour au travail

France - Metz - Ressources humaines

L'intégration du cabinet de conseil nantais Prévia permet au spécialiste lorrain des ressources humaines de conforter son expertise en matière de réintégration des salariés après une absence de longue durée.

Un an après le début de la pandémie qui a suspendu son expansion, le groupe de RH Menway, basé à Metz et employant 400 salariés actifs dans la France entière, relance sa stratégie de croissance externe.

Lire la suite

Le préjudice d’anxiété a changé de nature

France - Santé

Après une décennie de batailles juridiques, le préjudice d’anxiété naguère réservé aux travailleurs de l’amiante est rentré dans le droit commun. Tout salarié peut désormais demander réparation de la crainte de développer une maladie grave suite à son exposition à des produits dangereux. Mais le parcours reste semé d’embûches et les délais sont courts.

Reconnu pour la première fois par la Cour de cassation le 11 mai 2010, le préjudice d’anxiété nourrit depuis une décennie un débat juridique agité.

Lire la suite

Entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, une union encore en demi-teinte

Transfrontalier - Alsace - La Gazette - Management - Ressources humaines

Les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin sont parvenus à fusionner début janvier dans les délais prévus. Mais l'organisation RH ne fait que commencer, laissant les agents dans le flou.

Ni tout à fait région, ni vraiment département, la collectivité européenne d’Alsace (CeA) officiellement installée le 2 janvier 2021 est parvenue, affirme-t'elle, à réunir les 3.400 agents de l’Ex-Bas-Rhin et leurs 2.600 collègues de l’ex-Haut-Rhin sans susciter ni départs massifs, ni recrutements particuliers.

Lire la suite

Préjudice d’anxiété : les anciens mineurs ont obtenu gain de cause

Moselle - Après-mines - Santé

Après plus de sept ans de procédure, les 726 anciens mineurs qui, soutenus par la CFDT, militaient pour la reconnaissance de leur préjudice d’anxiété, ne cachent pas leur soulagement : la cour d’appel de Douai a rendu ce vendredi 29 janvier une décision qui reconnait leur exposition fautive à des produits cancérigènes et toxiques et accorde à chacun d’entre eux 10.000 euros d’indemnisation au titre du préjudice d’anxiété.

Après avoir porté leur combat pour la première fois aux Prud'hommes en 2013, 727 anciens mineurs lorrains ont obtenu vendredi la reconnaissance de leur préjudice d'anxiété par la Cour d'appel de Douai pour une exposition à de multiples substances toxiques.

Lire la suite

Christian Dugast, au service des jeunes

Alsace Champagne Ardennes Lorraine (Grand Est) - Portraits - Ressources humaines

En août, Christian Dugast a quitté ses fonctions de directeur du département recrutement-formation-insertion-partenariats de l'armée de terre. Depuis novembre, il pilote pour le Grand Est la « Promo 16-18 », confiée à l'Afpa dans le cadre du plan de relance.

Lorsque Christian Dugast entre dans cette salle de cours de Saint-Avold en Moselle pour entamer le bilan d'une première semaine de stage, les quatre garçons présents semblent stressés. A 17 ans, ils ont peu ou pas de diplômes, et partagent une aversion marquée pour le système scolaire.

Lire la suite

Christian Dugast, responsable régional Grand Est de La Promo 16.18

« L’insertion des décrocheurs est une chance à saisir »

France - Ressources humaines

Ancien militaire spécialiste de l’insertion et de la formation professionnelle des jeunes, Christian Dugast pilote depuis novembre dernier la Promo 16.18 pour le Grand Est. L’Etat a confié à l’Afpa ce dispositif qui vise à remobiliser les décrocheurs scolaires mineurs.

Dans quel cadre la Promo 16.18 s’inscrit-t-elle ?

Il s’agit d’un dispositif du plan de relance pour la jeunesse intitulé #1jeune1solution, qui répond à l’obligation  de formation des jeunes de 16 à 18 ans dès la rentrée 2020. Cette mesure, initialement inscrite dans le plan de lutte contre la pauvreté présenté en 2018, a été accélérée par le décret du 6 août 2020 car le premier confinement a augmenté d’au moins 5 % le nombre de décrocheurs scolaires. Il prévoit plusieurs dispositifs d’accompagnement dont la Promo 16.18 confiée à l’Afpa pour remobiliser ces jeunes en partenariat avec les missions locales.

Lire la suite
Scroll To Top