..

Archives par categorie: Ressources humaines


La recherche participative traque les tiques avec l’Inrae à Nancy

Nancy - Laboratoires de recherche - Université lorraine - Santé

Le projet Tiquojardin mobilise les Nancéiens pour mieux cerner le risque de piqûres de tiques dans leur propre jardin. Outre la maladie de Lyme, ces insectes véhiculent une quarantaine d'autres agents pathogènes qui risquent d'évoluer avec le réchauffement climatique.

Depuis début mai, une centaine de Nancéiens traînent un drap blanc dans leur jardin pour « ratisser » des tiques qu'ils enverront, dûment encapsulées, à l'Inrae Grand Est, jusqu'en juillet 2022. Les chercheurs du laboratoire de Champenoux, près de Nancy, identifieront les bactéries pathogènes et rangeront ces insectes dans la « tiquothèque » de 50.000 spécimens collectés depuis 2017 dans le cadre du programme national Citique.

Lire la suite

Amazon se dote d’un huitième entrepôt français à Metz

Metz - Bâtiment - Logistique - Ressources humaines

Huitième implantation française du géant américain, la nouvelle plateforme constituera le premier site à de préparations de commandes à vocation explicitement régionale.

Après s'être muré dans le silence durant près de cinq ans, Amazon confirme l'ouverture cet été d'un centre logistique de 180.000 m2 quasiment achevé sur le plateau de Frescaty , ancienne base militaire intercommunale du sud messin. Huitième implantation française du géant américain, la nouvelle plateforme constituera également le premier site de préparations de commandes à vocation explicitement régionale.

Lire la suite

La loi Pacte, la mèche à retardement qui réveille l’actionnariat salarié

France - Ressources humaines

La création de fonds communs de placement d'entreprise abondés par l'épargne salariale est poussée par la loi Pacte. Encore marginal, ce véhicule financier confirme sa pertinence pour lever des fonds ou pour transmettre l'entreprise aux salariés.

Fin 2020, à peine 5 % des quelque 4.000 ETI françaises détenaient un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE). Méconnu, ce dispositif, qui regroupe dans un même véhicule financier la participation ou l'intéressement des salariés souhaitant entrer au capital de leur société, était présumé compliqué, voire ingérable.

Lire la suite

Industeam constitue sa base arrière en Roumanie

France - Lorraine - Luxembourg - Construction - Ressources humaines - Mécanique

L’ensemblier franco-luxembourgeois crée une unité de production et de formation dans ce pays d’Europe de l’Est, où il trouve depuis plus de 10 ans une main d’œuvre compétente et motivée.

Ensemblier franco-luxembourgeois spécialisé dans la construction, la maintenance et même, le transfert d’équipements industriels d’un pays ou d’un continent à l’autre, Industeam complète, avec la création d’une société roumaine d’une cinquantaine de salariés, un puzzle mondialisé des plus efficaces.

Lire la suite

Oddity révèle le savoir-être des salariés avec la réalité virtuelle

Metz - Ressources humaines

La start-up met la réalité virtuelle au service des RH pour aider les entreprises à recruter ou à repositionner leurs salariés. En douze modules de jeu, Oddity VR se propose d'évaluer quinze compétences comportementales, non techniques, auxquelles elles sont de plus en plus attentives.

Juché sur les toits de New York, vous devez convaincre vos compagnons de franchir une passerelle de planches.

Lire la suite

Santé au travail : ce que change le préjudice d’anxiété

France - Moselle - Après-mines - Santé

Le combat des anciens mineurs des houillères du bassin de Lorraine a modifié la jurisprudence sur le préjudice d'anxiété : aujourd'hui, tout salarié peut demander réparation en cas d'exposition fautive à des produits toxiques, même s'il n'est pas malade. Mais ce nouvel outil de prévention reste très difficile d'accès.

Même leur propre syndicat n'y croyait guère. Le 31 janvier dernier, un collectif de retraités mineurs CFDT a obtenu l'indemnisation de 726 retraités des houillères du bassin de Lorraine au titre du préjudice d'anxiété. La cour d'appel de Douai a accordé à chacun d'entre eux 10.000 euros de dédommagement, non pas pour les pathologies dont ils souffrent - ils déclarent en moyenne 144 fois plus de maladies professionnelles que l'ensemble des salariés du régime général - mais pour la crainte de contracter des affections liées aux 24 agents cancérigènes ou pathogènes auxquels ils sont susceptibles d'avoir été exposés.

Lire la suite
Scroll To Top