..

Archives par categorie: Les Echos


La Pierre Bleue de Wallonie s’en remet à l’Europe pour assurer son avenir

Wallonie - Bâtiment - Travaux publics | Infrastructures

En Belgique, cette filière composée de petites entreprises familiales qui exportent 30 % de sa production tente depuis des années d'être protégée. Elle se tourne désormais vers le projet d'indication géographique européenne.

Procédure de certifications lourdes ou formalisme léger ? Après avoir testé les deux démarches, l'association Pierres et Marbres de Wallonie s'en remet aujourd'hui volontiers à l'Europe pour faire connaître et protéger sa pierre bleue. Cela fait des années que la quête est engagée.

Lire la suite

Vers une protection européenne des indications géographiques non-alimentaires

France - Industrie

La Commission européenne a proposé mi-avril un texte permettant de protéger des centaines de produits manufacturés liés aux terroirs des pays membres. Les 13 filières françaises détentrices d'une indication

La Commission européenne veut protéger la propriété intellectuelle des produits artisanaux et industriels traditionnels. Elle a officialisé ce mercredi 13 avril le projet d'une extension dans toute l'Union des indications géographiques (IG).

Lire la suite

Des substituts au clinker rendent le ciment moins gourmand en CO2

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Wallonie - Bâtiment - Environnement - Université - Industrie - Laboratoires de recherche

Quatre universités transfrontalières, de Luxembourg, de Trêves, de Lorraine et de Liège, élaborent des additifs qui offriront aux cimentiers des modes de production plus vertueux. Doté d'un budget de 1,2 million d'euros, le projet européen CO2Redres qui réunit quatorze partenaires industriels, doit s'achever en décembre 2022.

La perspective de visites in situ et non plus virtuelles a conduit les universités de Luxembourg, de Trèves, de Lorraine et de Liège à différer un séminaire prévu début mars sur le projet CO2Redres, doté d'un budget de 1,2 million d'euros, qui devrait s'achever en décembre 2022.

Lire la suite

Red Electric embarque les family offices à bord de ses scooters

Nancy - Automobile & Équipementiers

Le constructeur de scooter nancéien a levé 13 millions d'euros en un trimestre. Un groupe de family offices fidèle a permis à l'ex-start-up de se muer en ETI.

Constructeur de scooters électriques à usage professionnel, Red Electric se lance simultanément dans le grand bain du made in France et du grand public grâce à deux levées de fonds consécutives. En décembre, l'entreprise nancéienne a réuni 10 millions d'euros pour rapatrier progressivement sa production, jusqu'alors basée en Asie, dans les ateliers du constructeur mansois Chastagner , sous-traitant de l'aéronautique et de l'industrie du luxe.

Lire la suite

Gaz : la crise russe relance l’intérêt pour l’énorme gisement lorrain

Moselle - Énergie

La Française de l'énergie, qui estime à 60 milliards de mètres cubes le potentiel gazier des veines de charbon non exploitées de l'ancien bassin houiller lorrain, voit dans la guerre en Ukraine un argument supplémentaire pour exploiter cette ressource en circuits courts.

La forte tension sur le gaz provoquée par le conflit ukrainien peut-elle relancer la filière lorraine ? Haut lieu de l'extraction charbonnière durant 150 ans, l'ancien bassin houiller de l'est mosellan recèle encore un énorme gisement de gaz dans les profondeurs de ses veines de charbon inexploitées.

Lire la suite

Le stade Saint-Symphorien de Metz touche au but

Metz - Travaux publics | Infrastructures

Le FC Metz va enfin prendre possession cette année de son nouveau stade. Les matchs Metz-Lille, le 8 août dernier, et Metz-Marseille le 13 février 2022 constituent deux rencontres historiques, sinon pour le football, du moins pour le stade Saint-Symphorien lui-même. La première a marqué l'ouverture de la tribune sud au public après deux ans de travaux. La deuxième coïncidera avec l'ouverture de l'angle sud-ouest, qui parachèvera la création de 22.000 mètres carrés dédiés aux séminaires et de 5.000 mètres carrés d'espaces de réception.

Il ne restera plus qu'à terminer l'angle sud-est et à poser une double peau sur le stade rénové pour finaliser le rêve de Bernard Serin, président du FC Metz et dirigeant du groupe d'ingénierie belge John Cockerill. Le chantier aura coûté au total 82 millions d'euros.

Lire la suite
Scroll To Top