..

Archives par mots-clés: Sarrebruck


Julia Hartnik, co-fondatrice de K8 – Institut für strategische Ästhetik

«  Dans les années 20, l’électrification a suscité autant de  bouleversements que le digital aujourd’hui »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Sarre - Wallonie - Interviews - Laboratoires de recherche - Numérique | Presse - Tourisme | Culture

Après des études de lettres à Bordeaux, un diplôme de management culturel à Berlin, Julia Hartnick a assuré des fonctions de coordinatrice en Moselle et en Sarre. En 2015, elle a cofondé avec Soenke Zehle K8 – Institut für strategische Ästhetik, un think tank scientifique et culturel sans équivalent en Allemagne. Emanation de l’académie d’art sarroise Bildenden Künste Saar (HBK), la structure de 9 salariés étudie l’impact de la digitalisation sous un angle pluridisciplinaire. Après le projet Resonanzen, consacré à l’architecture sarroise de l’immédiat après-Guerre, K8 entend démontrer avec « Maschinenraüme » (la Salle des machines) les étonnantes corrélations entre les années 1920 et 2020.

K8 est partenaire de l’exposition « Les années 20 en Sarre », qui s’est ouverte ce 19 octobre 2019 au musée historique de la Sarre (1). En quoi cette participation consiste-t-elle ?

Nous apportons quatre modules à l’exposition. La station « électrification » invite le visiteur à entrer dans une station d’électricité pour percevoir les notions de réseaux et d’interdépendance qui sont apparus à cette époque. La station « cinéma du vingtième siècle » montre la richesse de l’offre cinématographique des années 20 : en trois ans de recherches, nous avons trouvé la trace de plus de 700 films projetés à Sarrebruck, qui vont du divertissement aux productions internationales en passant par les documentaires ou les films expérimentaux.

Lire la suite

Sigrid Jost, cofondatrice du Saarländisches Filmbüro

« Le film raconte mieux que le livre l’industrie lourde de la Grande Région »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Sarre - Wallonie - Après-mines - Numérique | Presse - Tourisme | Culture - Université

Sigrid Jost était déjà une professionnelle de l’audiovisuel lorsqu’elle a cofondé en 1988 le Saarländisches Filmbüro pour favoriser la production indépendante régionale. Haut lieu de la coopération transfrontalière en matière de cinéma et d’audiovisuel, l’association basée à Sarrebruck conserve 3.500 films en lien avec la Grande Région consultables à des fins de recherche.

Passionnée par les identités régionales, Sigrid Jost trouve dans la Grande Région un espace riche et diversifié en phase avec son militantisme transfrontalier.

Le Saarländisches Filmbüro compte mettre en ligne d’ici à la fin de l’année un répertoire documenté des films et documentaires sarrois, lorrains, belges et luxembourgeois consacrés à l’histoire industrielle de la Grande Région. Pourquoi avoir engagé cette démarche ?

Cette mission nous a été confiée par le ministère sarrois de la Culture et de la formation dans le cadre du projet Interreg Pierres numériques, avec Image Est côté français. Nous travaillons sur ce thème depuis plus de vingt ans.

Lire la suite

 Thierry Léger, responsable du secteur multimédias du centre Le Lierre de Thionville

« Créajeune  éduque les jeunes à l’image »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Région Grand-Est - Sarre - Wallonie - Thionville - Tourisme | Culture - Université

Responsable du secteur multimédias du centre culturel Le Lierre, Thierry Léger est coordonnateur du festival de films documentaires thionvillois « Réel en vue ».  Chargé de mission de la Fédération nationale des centres sociaux en charge du numérique, il s’implique depuis 25 ans dans les programmes de production et de diffusion transfrontalières pilotés par le Saarländischer Filmburo.

Le concours vidéo de la Grande Région Créajeune, qui présentera en novembre 2019 sa douzième édition, illustre le volontarisme du réseau transfrontalier au service de l’éducation des jeunes à l’image.

Le jury de Créajeune se réunira en septembre prochain pour retenir 40 films de jeunes sur 120 créations. Comment ces productions originales, dont les auteurs ont moins de 30 ans, émergent-t-elles ?

Créajeune est l’héritier de 25 ans de coopération initiée par le Saarländischer Filmbüro et des partenaires lorrains et luxembourgeois (1). La province de Wallonie a longtemps participé au festival et pourrait y revenir.

Lire la suite

Laura Tomassini, chef de projet du magazine Extra

« Les trois quotidiens qui portent Extra ont conscience qu’il s’agit d’un média unique »

Transfrontalier - uxembourg - Sarre - Metz - Moselle - Numérique | Presse

Journaliste free-lance, Laura Tomassini assure depuis janvier 2017 la direction d’Extra, supplément trimestriel trilingue publié en français, en allemand et en luxembourgeois par le Républicain lorrain, la Saarbrücker Zeitung et le Tageblatt. Rédigé par des lycéens et étudiants des trois pays, cette publication tirée à 400.000 exemplaire constitue depuis 15 ans un modèle unique de coopération médiatique transfrontalière.

Votre numéro d’avril 2019 consacre sa Une aux élections européennes. Constatez-vous des divergences d’approche entre les jeunes Français, Allemands et Luxembourgeois sur cette thématique ?

Pas tellement. Quelle que soit leur nationalité, les jeunes rédacteurs d’Extra aiment l’idée d’une Europe ouverte. Ils viennent d’une région frontalière, sont généralement bilingues ou trilingues et apprécient la notion de coopération.

Lire la suite

L’Eurozone de Forbach a essuyé les plâtres

Transfrontalier - Moselle - Sarre - Industrie - Ressources humaines - Services

Voici 20 ans, l’utopie d’une zone économique binationale a achoppé sur les législations fiscales et sociales de la France et de l’Allemagne. Mais l’Eurozone de Forbach demeure un creuset de la coopération économique et sociale entre la Sarre et la Moselle Est.

Les promoteurs de l’Eurozone Forbach-Sarrebruck » ont-ils eu raison trop tôt ? Voici 20 ans, la Communauté d’Agglomération de Forbach (Caf), le Land de Sarre, le département de la Moselle et ville de Sarrebruck n’ont pas ménagé leurs efforts pour ancrer une zone d’activité binationale sur une friche minière chevauchant la frontière.

Lire la suite

Christophe Arend, président du groupe d’amitié France-Allemagne député LRM de la 6ème circonscription de la Moselle

« Les coopérations bilatérales et transfrontalières se synchronisent »

transfrontalier - France - Sarre

Initiateur de l’Assemblée nationale franco-allemande ratifiée le 11 mars 2019 par l’Assemblée nationale et président du groupe d'amitié France-Allemagne, Christophe Arend, député LRM de la 6ème circonscription de la Moselle, s’est impliqué durant plus d’un an dans les travaux préparatoires du traité d’Aix-la-Chapelle. Dans le prolongement du Traité de l’Elysée, ce traité ouvre de nouveaux espaces de coopération dont la culture n’est pas absente.

Le traité d’Aix-la-Chapelle traite principalement de des coopérations franco-allemandes en matière de sécurité et de défense, d’enseignement et de recherche, d’économie et de développement durable. Quelle place la culture y occupe-t-elle ?

Dans ce traité, les deux Etats reconnaissent le rôle décisif que jouent la culture et les médias dans le renforcement de l’amitié franco-allemande. Ils s’engagent pour la création d’un espace culturel et médiatique commun et annoncent la création la création de quatre instituts culturels franco-allemands intégrés (1) et le regroupement de cinq instituts français et allemands (2).

Lire la suite
Scroll To Top