Archives par mots-clés: Metz Métropole


Haganis crée une épuration mixte à Verneville

Moselle - Travaux publics | Infrastructures

Haganis, la régie de traitement des déchets de Metz Métropole, a implanté à Verneville un système hybride mixant station d’épuration et lagunage.

Un bassin de 11 000 m3 assure la décantation des effluents, qui sont ensuite filtrés par une roselière. Réalisé par l’entreprise mosellane Lingenheld, l’ouvrage d’un coût de 1,2 million d’euro HT présente une capacité de 950 équivalents-habitants.

Lire la suite

Haute voltige pour le plus gros chantier lorrain de RTE

Meurthe-et-Moselle - Travaux publics | Infrastructures

RTE déposera en août 24 km de lignes aériennes, remplacées par 3 km de câbles reliées au nouveau transformateur de Tantonville (Meurthe-et-Moselle).

RTE achèvera cet été le plus gros chantier lorrain avec le raccordement de 3 km de lignes au nouveau poste électrique de Tantonville, au sud de la Meurthe-et-Moselle.

Lire la suite

Le conseil général de la Moselle lâche le centre des congrès de Metz

Metz - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Principal sujet de polémique de la campagne municipale, le futur centre des congrès de Metz occasionne de nouveaux remous. Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle, a annoncé mi-juin son retrait du plan de financement du futur équipement, auquel il devait contribuer à hauteur de 10 millions d’euros sur un investissement global de 70 millions d’euros.

Le département avait pourtant impulsé en juin 2013 la création de la Société publique locale Metz-Métropole Moselle Congrès (SPL M3C) dont elle est actionnaire à hauteur de 21 % aux côtés de la Ville (48 %) et de Metz Métropole (31 %).

Lire la suite

Rififi autour du palais des Congrès de Metz

Metz - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Le futur palais des congrès de Metz, qui avait déjà constitué le principal sujet de polémique de la campagne municipale, occasionne de nouveaux remous.

Après la réélection de de Dominique Gros (PS), les débats autour de cet équipement d’une capacité de 1 200 places pour un coût de 70 millions d’euros paraissaient clos. Mais le conseil général de la Moselle, jusqu’alors fervent défenseur du palais des congrès, est brusquement revenu sur sa participation financière qui devait se monter à 10 millions d’euros.

Lire la suite

Thierry Jean, président de Metz-Métropole Moselle Congrès

« Le palais des congrès de Metz se fera »

Metz - Bâtiment - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Principal sujet de polémique de la campagne municipale messine, le futur palais des congrès de Metz occasionne de nouveaux remous. Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle, a annoncé mi-juin son retrait du plan de financement du futur équipement, qui représente un coût de 70 millions d’euros. Président de la Société publique locale Metz-Métropole Moselle Congrès (SPL M3C), Thierry Jean reste convaincu de la viabilité du projet.

Correspondances lorraines : Après le retrait du conseil général, qui devait contribuer au projet à hauteur de 10 millions d’euros, le futur palais des congrès se trouve-t-il dans l’impasse ?

Non. Le projet se fera et nous resterons dans la jauge prévue de 1 200 places. L’enveloppe globale de 70 millions d’euros initialement prévue était confortable et nous laissait un peu de marge, qui disparaît avec le retrait du conseil général.

Lire la suite

Le conseil général de la Moselle se retire du financement du palais des Congrès de Metz

Metz

La construction d’un palais des congrès, qui constituait le principal dossier polémique de la campagne municipale de Metz, connait un rebondissement : le conseil général de la Moselle, qui devait apporter 10 millions d’euros, se retire du plan de financement. La ville et la communauté d’agglomération maintiennent néanmoins le projet d’un coût de 70 millions d’euros.

Mauvaise surprise pour Dominique Gros, maire de Metz, qui a appris mi-juin par la presse que Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle, revenait sur sa participation au financement du futur palais des congrès de Metz.

Lire la suite
Scroll To Top