Archives par mots-clés: CFE-CGC


Chez Smart France, le retour aux 39 heures est signé, mais pas encore applicable

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Deux des quatre syndicats du constructeur automobile mosellan Smart France ont signé l’accord sur un retour temporaire et progressif aux 39 heures. Mais l’intersyndicale CGT-CFDT, représentative de 53 % des salariés, peut faire valoir son droit d’opposition et l’accord doit encore être ratifié individuellement par 56 % des salariés.

Approuvé par 56 % des salariés le 11 septembre dernier, puis ratifié par la CFE-CGC et la CFTC ce mercredi 28 octobre, le retour aux 39 heures à Smart France semble bien engagé, mais la cause n’est pas encore tout à fait entendue.

Lire la suite

Le référendum de Smart France ouvre la boîte de Pandore

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Le retour aux 39 heures est loin d’être acquis à Smart France en dépit des 56 % de « oui » enregistrés lors de la consultation du 11 septembre dernier.

Lors de la reprise des négociations, la direction n’a pas proposé de projet d’accord qui formaliserait son intention d’augmenter le temps de travail de 12 % moyennant 6 % d’augmentation de salaire.

Lire la suite

39 heures chez Smart : un « oui » qui divise

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Malgré un vote globalement favorable des salariés, les ouvriers et la plupart des syndicats de Smart France restent hostiles à l'idée d'accepter un retour provisoire aux 39 heures. A l'usine de Hambach, 56% des salariés ont répondu "oui" aux 39 heures.

56 % des 752 salariés de Smart France à Hambach (Moselle) ont répondu favorablement à la proposition de la direction, qui souhaite passer le temps de travail à 39 heures durant deux ans.

Lire la suite

Retour aux 39 heures à Smart France : un « oui » majoritaire, mais un risque de clivage

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

56 % des salariés consultés par la direction de Smart France acceptent un retour progressif et temporaire aux 39 heures moyennant des garanties sur l’emploi. La réponse est majoritairement favorable parmi les cadres, employés et techniciens, mais le "non" l’emporte nettement parmi les ouvriers.

Les 800 salariés de Smart France à Hambach (Moselle) ont apporté une réponse contrastée à la proposition de leur direction, qui a organisé ce vendredi un référendum sur un retour progressif et transitoire aux 39 heures.

Lire la suite

ArcelorMittal investit 5 millions d’euros à Gandrange

Moselle - Investissements - Sidérurgie

Le laminoir à couronnes et à barres d’ArcelorMittal à Gandrange bénéficiera d’un investissement de 5 millions d’euros d’ici à 2018 pour accompagner la montée en gamme de sa production, qui augmentera d’un quart d’ici à l’an prochain.

Six ans après une restructuration douloureuse qui lui a fait perdre 575 emplois, l’aciérie de Gandrange (Moselle) donne des gages de pérennité.

Lire la suite
Scroll To Top