..

Archives par mots-clés: CFE-CGC


Patronat et syndicats appellent à “l’union sacrée” dans le Grand-Est

Région Grand-Est - Ressources humaines

Première région touchée par le Covid-19, le Grand-Est est également le premier territoire à lancer un appel pour « l’union sacrée » entre partenaires sociaux et dirigeants d’entreprise.

Dans le cadre d’une conférence de presse commune, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC, côté syndical, le Medef et U2P, pour les organisations patronales, ont appelé à un « changement de paradigmes » pour servir l’intérêt commun des entreprises, des salariés et de la population.

Lire la suite

L’acier pour automobile galvanise ArcelorMittal Florange

Moselle - Investissements - Sidérurgie - Ressources humaines

Le site lorrain du sidérurgiste, qui avait fermé ses hauts-fourneaux en 2013 dans un bras de fer perdu avec l'Etat, s'apprête à mettre en service en Moselle la plus grande ligne de production d'acier Usibor d'Europe. Le secteur de l'automobile a mobilisé la quasi-totalité des 321 millions d'euros investis en six ans à Florange. Des nuages persistent sur le bassin d'emploi.

Ses hauts-fourneaux se sont éteints voilà six ans, mais le site d' ArcelorMittal Florange vit encore. L'usine mosellane s'apprête à mettre en service la plus grosse ligne de production d'acier Usibor d'Europe.

Lire la suite

Le « village de partenaires » de l’usine Smart en Moselle a vécu

Moselle - Automobile & Équipementiers - Formation

Spécificité de « Smartville », l'usine de Smart France à Hambach, consistant à regrouper les sous-traitants au pied de la chaîne du constructeur, ne résistera pas à la réorganisation du site.

L'arrêt programmé de la Smart à moteur thermique, qui réduira considérablement les volumes produits sur le site, aurait bien pu entraîner des plans sociaux en cascade parmi les sept sous-traitants de « Smartville », qui totalisent 800 salariés, soit le même effectif que leur donneur d'ordre.

Lire la suite

Le CSE, outil de cohésion pour le machiniste Claas

Moselle - Automobile & Équipementiers - Management - Ressources humaines

A Metz, Usines Claas France a réuni à la rentrée son premier comité social et économique. Surmontant les appréhensions initiales, la démarche a conforté de dialogue social et modernisé les procédures de scrutin sans remettre en cause les acquis sociaux en matière de temps de travail et de rémunération.

Unique site mondial de d’assemblage de presses à balles, Usines Claas, qui emploie 370 salariés à Woippy, dans la banlieue de Metz, constitue depuis la rentrée la première des quatre entités juridiques françaises du groupe allemand à avoir fusionné le comité d’entreprise, le CHSCT et les délégués du personnel au sein d’un comité social et économique (CSE).

Lire la suite
Scroll To Top