..

Archives par mots-clés: CFE-CGC


Renault : Batilly, l’autre usine à problème

Meurthe et Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines - Santé

L'usine qui assemble l'utilitaire Master de Renault a repris le travail dans un climat social plus que tendu. Une demande de droit de retrait n'est pas exclue.

A Batilly, l'usine Renault qui produit des utilitaires Masters, le moment de vérité aura lieu ce lundi, vers 21 heures.

Lire la suite

Patronat et syndicats appellent à “l’union sacrée” dans le Grand-Est

Région Grand-Est - Ressources humaines

Première région touchée par le Covid-19, le Grand-Est est également le premier territoire à lancer un appel pour « l’union sacrée » entre partenaires sociaux et dirigeants d’entreprise.

Dans le cadre d’une conférence de presse commune, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC, côté syndical, le Medef et U2P, pour les organisations patronales, ont appelé à un « changement de paradigmes » pour servir l’intérêt commun des entreprises, des salariés et de la population.

Lire la suite

L’acier pour automobile galvanise ArcelorMittal Florange

Moselle - Investissements - Sidérurgie - Ressources humaines

Le site lorrain du sidérurgiste, qui avait fermé ses hauts-fourneaux en 2013 dans un bras de fer perdu avec l'Etat, s'apprête à mettre en service en Moselle la plus grande ligne de production d'acier Usibor d'Europe. Le secteur de l'automobile a mobilisé la quasi-totalité des 321 millions d'euros investis en six ans à Florange. Des nuages persistent sur le bassin d'emploi.

Ses hauts-fourneaux se sont éteints voilà six ans, mais le site d' ArcelorMittal Florange vit encore. L'usine mosellane s'apprête à mettre en service la plus grosse ligne de production d'acier Usibor d'Europe.

Lire la suite

Le « village de partenaires » de l’usine Smart en Moselle a vécu

Moselle - Automobile & Équipementiers - Formation

Spécificité de « Smartville », l'usine de Smart France à Hambach, consistant à regrouper les sous-traitants au pied de la chaîne du constructeur, ne résistera pas à la réorganisation du site.

L'arrêt programmé de la Smart à moteur thermique, qui réduira considérablement les volumes produits sur le site, aurait bien pu entraîner des plans sociaux en cascade parmi les sept sous-traitants de « Smartville », qui totalisent 800 salariés, soit le même effectif que leur donneur d'ordre.

Lire la suite
Scroll To Top