Archives par mots-clés: CFDT


La politique d’égalité femme homme de Randstad : La constance récompensée

France - Management - Ressources humaines

En 2008, le groupe de services en ressources humaines a simultanément signé un accord égalité femme homme et obtenu le label Egalité professionnelle. Régulièrement reconduit, ce double engagement a permis de réduire les écarts entre salarié(e)s permanent(e)s de 1,8 % en 2011 à 1% en 2015.

Deuxième groupe mondial de travail intérimaire et employeur, en France, de 3 600 salariés permanents dont 75 % de femmes, Randstad a choisi de structurer sa politique RH autour de la thématique égalité femmes - homme.

Lire la suite

Mineurs de Lorraine – les raisons de la colère

Moselle - Après-mines - Santé

Exposés à une multitude de produits cancérigènes au cours de leur carrière, les anciens mineurs du bassin de Lorraine entendent faire reconnaître un préjudice d’anxiété jusqu’à présent limité aux travailleurs de l’amiante.

« C’est une honte !» « Les mineurs ne se cacheront pas pour mourir ! « Nous irons jusqu’au bout ! » « … enfin, ceux qui seront encore là… » Le 7 juillet dernier, une cinquantaine d’anciens mineurs des Houillères du bassin de Lorraine (HBL) ont laissé éclater leur colère devant le parvis du tribunal de Metz.

Lire la suite

Vers une extension de la reconnaissance du préjudice d’anxiété

Moselle - Après-mines - Santé

Reconnu par la cour de Cassation en 2010, le préjudice d’anxiété reste pour l’heure cantonné aux risques liés à l’amiante et à des catégories précises d’établissements et de salariés. La procédure collective engagée par 750 anciens mineurs de charbon exposés à des contaminations multiples pourrait changer la donne le 7 juillet 2017.

Récente et complexe, la notion de préjudice d’anxiété trouve son origine dans le croisement de deux procédures relevant respectivement du pénal et des prud’hommes.

Lire la suite

Smart France, pionnière des 39 heures payées 37

Moselle - Automobile & Équipementiers - Management - Ressources humaines

Le constructeur automobile déploie progressivement au sein de son usine mosellane de Hambach la pluriannulisation du temps de travail votée fin 2015. Au 1er janvier, l'ensemble des effectifs sera passé aux 39 heures.

Adopté au terme d’un référendum médiatisé et clivant en septembre 2015, le Pacte 2020 de Smart France, qui prévoit le retour aux 39 heures hebdomadaires payées 37, entre en application par étapes à l’usine de Hambach (Moselle).

Lire la suite
Scroll To Top