Archives par mots-clés: centre Pompidou-Metz


Le mouvement de fusions régionales se poursuit aux Caisses d’Epargne

Alsace - Champagne - Ardenne - Lorraine - Metz - Assurances - Services

Les Caisses d'Epargne d'Alsace et de Lorraine Champagne-Ardenne actent leur fusion. Elle est prévue d'ici au printemps 2018.

Nouvelle fusion de caisses régionales au sein du groupe BPCE. Les conseils d'orientation et de surveillance de la Caisse d'Epargne d'Alsace et de la Caisse d'Epargne Lorraine Champagne-Ardenne (Celca) ont officialisé lundi un pacte de rapprochement tenu secret durant deux semaines.

Lire la suite

Muse a érigé son socle

Metz - Bâtiment - Habitat - Urbanisme | Aménagement - Grande distribution

La dalle haute du futur centre commercial en construction devant le centre Pompidou-Metz est achevée. L’ensemble du plus gros programme mixte privé de France sera livré fin 2017.

L’anticipation continue à faire ses preuves sur le chantier Muse, qui progresse à vive allure en face du centre Pompidou-Metz. Démarrés le 15 janvier 2015 après deux ans d’organisation préalable et deux mois de préparatifs, les travaux ont d’ores et déjà permis d’achever le gros œuvre du socle du programme mixte conçu par l’architecte Jean-Paul Vigier.

Lire la suite

Metz – le Campanile s’élève sur l’Amphithéâtre

Metz - Bâtiment

Demathieu Bard Immobilier lance la construction, sur le nouveau quartier de l’Amphithéâtre, d’un hôtel trois étoiles à proximité immédiate du centre Pompidou-Metz.

Vendu en Vefa au groupe Natexis, l’établissement de 101 chambres conçu par l’agence Nicolas Michelin et associés doit ouvrir au printemps 2017 sous l’enseigne Campanile. Demathieu Bard Immobilier prévoit également la construction sur cette même zone de deux bâtiments tertiaires développant respectivement 10 000 et 3 000 m2 de surfaces.

Lire la suite

Muse insuffle du commerce et de l’art au pied du centre Pompidou-Metz

Metz - Construction - Grande distribution - Habitat - Urbanisme | Aménagement

Le groupe Apsys confirme le projet Muse qui couvrira 80 000 m2 aux abords immédiats du Centre Pompidou-Metz et de la Gare. Englobant commerces, logements et bureaux, le projet d'un montant de 324 millions d'euros constitue le plus gros investissement privé jamais réalisé à Metz.

Après 6 ans d’études, le groupe Apsys a lancé le 1er octobre le programme Muse qui occupera 80 000 m2 en face du Centre Pompidou-Metz (CPM) et de la gare.

Lire la suite

Triple offensive sur le commerce messin

Metz - Interviews - Grande distribution

La Compagnie de Phalsbourg, Corio et Apsys investissent la cité mosellane pour y construire ou y rénover près de 100 000 m2.La ville n’avait pas connu une telle offensive commerciale depuis quarante ans. Passage en revue des projets.

Metz la commerçante s’endormait peu à peu sur ses lauriers. Trois princes charmants sont venus bousculer ses secteurs stratégiques. Porté par Compagnie de Phalsbourg, Waves Actisud s’apprête à déferler sur une zone périphérique quelque peu décatie. Au cœur du plateau piétonnier, le groupe franco-­néerlandais Corio achève, lui, la restructuration du centre Saint- Jacques. Dans le quartier de l’Amphithéâtre, Apsys, enfin, se propose d’ériger avec Muse le pendant commercial du Centre Pompidou-Metz.

Lire la suite

Thierry Jean, président de Metz-Métropole Moselle Congrès

« Le palais des congrès de Metz se fera »

Metz - Bâtiment - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Principal sujet de polémique de la campagne municipale messine, le futur palais des congrès de Metz occasionne de nouveaux remous. Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle, a annoncé mi-juin son retrait du plan de financement du futur équipement, qui représente un coût de 70 millions d’euros. Président de la Société publique locale Metz-Métropole Moselle Congrès (SPL M3C), Thierry Jean reste convaincu de la viabilité du projet.

Correspondances lorraines : Après le retrait du conseil général, qui devait contribuer au projet à hauteur de 10 millions d’euros, le futur palais des congrès se trouve-t-il dans l’impasse ?

Non. Le projet se fera et nous resterons dans la jauge prévue de 1 200 places. L’enveloppe globale de 70 millions d’euros initialement prévue était confortable et nous laissait un peu de marge, qui disparaît avec le retrait du conseil général.

Lire la suite
Scroll To Top