..

Archives par categorie: Université lorraine


Le cluster lorrain Lor’N’Tech concentre ses forces numériques au Paddock

Nancy - Numérique | Presse - Université lorraine

À Nancy, les start-up du numérique piaffaient d’impatience. Boostée par le label French Tech, la communauté urbaine leur ouvrira ce vendredi le Paddock, un espace provisoire de 500 m2 où elles pourront s’implanter en attendant la construction d’un bâtiment totem de 2 000 mètres carrés.

Le Paddock s’ouvrira ce vendredi à 18 heures sur une "Start-up battle" inaugurale en présence d’André Rossinot, président de la communauté urbaine du Grand Nancy, de Laurent Hénart, maire de la ville, et des principaux représentants du cluster Lor’N’Tech, labellisé French Tech cet été.

Lire la suite

Numérique – la Grande Région en quête de connexions (3/3)

Universités : l’Europe numérique reste à construire

Transfrontalier - Alsace Lorraine Champagne Ardennes (ALCA) - Luxembourg - Sarre - Grandes écoles - Université lorraine - Numérique | Presse

Les universités de l’Acal constituent les premières utilisatrices potentielles de réseaux et de cloud transfrontaliers. A terme, ces infrastructures seront indispensables pour accompagner les coopérations entre chercheurs. Pour l’heure, les partenaires universitaires s’accommodent de liaisons imparfaites et de moyens limités.

De Reims à Bâle et de Karlsruhe à Nancy, la future grande région Acal et sa bande frontalière présentent une concentration d’universités, de centres de recherche et de surpercalculateurs sans équivalent en Europe.

Lire la suite

Hervé Atamaniuk, co auteur du « Platt lorrain pour les Nuls »

« On n’a jamais parlé aussi bien l’allemand que lorsque l’on parlait Platt »

Transfrontalier - Alsace - Lorraine - Luxembourg - Sarre - Interviews - Ressources humaines - Université lorraine

Co-auteur du Platt lorrain pour les Nuls (1), Hervé Atamaniuk voit dans la préservation du dialecte francique une impérieuse nécessité et une précieuse passerelle vers l’allemand et le luxembourgeois. Intervenant à l’Université de Lorraine, il défend les langues, officielles ou non, au nom du dialogue entre les cultures.

Comment jugez-vous la position de Jean-Pierre Masseret, président du conseil régional de Lorraine, qui s'est prononcé pour la non ratification par le gouvernement de la charte européenne sur les langues régionales et minoritaires ?

Cette position me paraît incompréhensible. Elle témoigne d’une volonté de confiner le Platt à un usage folklorisant et va à l’encontre de l’engagement du Président de la République. Il s’agit à mon sens d’une erreur stratégique. Jean-Pierre Masseret a sous-estimé le fait que le Platt reste un marqueur d’identité dans la frange germanophone de la Lorraine et il heurte la sensibilité des Alsaciens sur la question.

Lire la suite

La stratégie Allemagne de la Lorraine s’affirmera les 6 et 7 juillet à Metz

Transfrontalier - Automobile & Équipementiers - Lorraine - Sarre - Université lorraine

Président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Matthieu Klein a présenté les grandes lignes de la Stratégie Allemagne de la Lorraine que lui a confiée le conseil régional. Concis et complet, le document de travail sera présenté lors de la conférence interministérielle franco-allemande prévue à Metz les 6 et 7 juillet prochains.

« La stratégie Allemagne de la Lorraine va bien-au-delà d’une réponse positive et favorable à la Frankreichstrategie de la Sarre », annonçait Matthieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle à Correspondances lorraines en février dernier

Lire la suite

Metz – l’Enim réhabilitée

Metz - Bâtiment - Grandes écoles - Université lorraine

Désaffectés depuis trois ans, les anciens locaux de l’Ecole nationale des ingénieurs de Metz abriteront à la rentrée 2016 l’Institut des sciences de l’homme et de la société (ISHS) sur l’île du Saulcy.

La requalification du bâtiment qui comporte 5 niveaux de 1 000 m2 mobilise 13 millions d’euros HT sous maîtrise d’ouvrage de l’Université de Lorraine.

Lire la suite

Viessmann – Les panneaux thermiques ne surchauffent plus

France - Moselle - Nancy - Bâtiment - Écoconstruction - Grandes écoles - Université lorraine - Industrie

Le fabricant de chauffage Viessmann basée à Faulquemont (Moselle) et l’institut Jean Lamour de Nancy ont présenté conjointement une nouvelle génération de panneaux solaires thermiques prévenant les risques de surchauffe et de vieillissement prématuré.

Un système de régulation passive bloque la température à 150 °. Cette première mondiale a déjà valu à Viessmann une commande de 1 000 unités du capteur Sol Pro Select.

Lire la suite
Scroll To Top