Archives par categorie: Transfrontalier


Würth France magnifie l’industrie et soutient l’art moderne

Transfrontalier - Alsace - Bade - Wurtemberg - Industrie - Mécanique - Tourisme | Culture

Spécialiste du matériel de fixation, le groupe Würth, originaire du Bade-Wurtemberg, participe à l’événement « l’Industrie magnifique » qui exposera 24 œuvres originales dans les espaces publics de Strasbourg début mai.

Dirigée par un collectionneur mécène, l’entreprise assied une partie de sa notoriété sur l’art moderne et contemporain. Sa filiale Würth France détient sur son siège d’Erstein (Bas-Rhin) un musée intégré à l’entreprise, mais ouvert sur la ville.

Lire la suite

André Parthenay, président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette

« Il est temps de travailler en confiance à la préfiguration d’Esch 2022 »

Transfrontalier - Luxembourg - Région Grand-Est - Meurthe et Moselle - Moselle - Reconversion des friches - Tourisme | Culture

Fin 2017, Esch-sur-Alzette a obtenu le label « Capitale européenne de la culture 2022 » grâce au mot d’ordre Remix Culture. Le concept, qui désigne à la fois le mélange des cultures, la recomposition des paysages, la relance de la participation citoyenne et la récréation de l’art par le numérique, se déclinera dans les anciennes friches sidérurgiques du sud luxembourgeois et du nord lorrain. Doté d’un budget de 70 millions d’euros, le projet cherche encore son assise territoriale.

Président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette (CCPHVA), André Parthenay affirme sa confiance en un projet majeur potentiellement fédérateur.

Lire la suite

Métropolisée, Metz Métropole fixe ses caps

Transfrontalier - Metz - Projets urbains

En accédant, au 1er janvier 2018, au statut de métropole, l’ex-communauté d’agglomération Metz Métropole a pris de la hauteur et envisage désormais son avenir dans à l’échelle régionale et européenne.

Nous devons porter un projet de territoire, mais aussi démontrer notre capacité à créer des connexions et réseaux de longue distance, Patricia Gout, directrice de l’Agence d’urbanisme d’agglomération de Moselle (Aguram).

Lire la suite

Perspectives lève le rideau sur l’art vivant des scènes frontalières

Transfrontalier - Moselle - Sarre - Tourisme | Culture

Le festival Perspectives a levé le rideau sur sa programmation 2018. Du 17 au  26 mai prochains, l’événement culturel franco-allemand proposera 11 spectacles d’art vivant à Sarrebruck, Forbach, Sarreguemines et Sarrelouis. Directrice du festival, Sylvie Hamard a présenté une édition fidèle à ses fondamentaux, mais continuellement rajeunie.

Au début du printemps,  Sylvie Hamard achève ses emplettes sur les scènes culturelles de France et d’Europe pour composer la programmation du festival franco-allemand Perspectives. Lors de la conférence de presse du 22 mars 2018, elle a présenté ses trouvailles avec un enthousiasme communicatif.

Lire la suite

Transfrontaliers : le Luxembourg fait un geste sur les transports

Transfrontalier - France - Luxembourg - Travaux publics | Infrastructures

A l'issue du séminaire intergouvernemental, le Luxembourg a promis de cofinancer les projets de mobilité transfrontalière à hauteur de 120 millions d'euros à l'horizon 2018. Mais les élus lorrains restent sur leur faim.

Présentés comme historique, la visite d'Etat du couple grand-ducal à Paris, puis le séminaire intergouvernemental qui s'est achevé mardi à Paris, se soldent par un bilan mitigé. Certes, l'un des quatre accords signés prévoit un cofinancement à parité de plusieurs projets de mobilité pour un montant total de 240 millions d'euros à l'horizon 2028.

Lire la suite

Jean-Claude Cunat, adjoint au maire de Sarreguemines en charge de la Culture

« Il faut remercier les parents d’avoir maintenu le Platt »

Transfrontalier - Luxembourg - Sarre - Moselle - Tourisme | Culture

Mir Redde Platt inaugurera le 20 mars 2018 sa vingtième édition à Sarreguemines. Durant un mois, ce festival de la langue francique proposera vingt-cinq spectacles, rencontres et ateliers.

Vice-président du conseil départemental de la Moselle en charge de la culture, vice-président de la Communauté d’agglomération Sarreguemines confluences et adjoint au maire de Sarreguemines, Jean-Pierre Cunat revient sur l’évolution d’un festival devenu emblématique de la préservation d’une langue régionale.

Initialement populaire et militant, Mir Redde Platt s’est-il institutionnalisé ?

Certainement. Si le Platt reste cantonné à une vision folklorique et passéiste, il est condamné à disparaître d’ici dix ou vingt ans. L’évolution du festival s’est amorcée dès le début des années 2000, avec des affiches qui avaient pour but de faire réagir, comme celle qui présentait les locuteurs du Platt comme des Zoulous parlant une langue indigène. Le festival regroupe aujourd’hui une vingtaine de partenaires.

Lire la suite
Scroll To Top