..

Archives par categorie: Région Grand-Est


Biocombust ausculte les chaufferies bois du Rhin supérieur

Transfrontalier - Grand Est - Bois | Papier - Énergie

Les experts du programme de recherche transfrontalier Biocompost se sont penchés sur l’impact environnemental des chaufferies bois dans l’espace frontalier du Rhin supérieur entre la France, l’Allemagne et la Suisse. Mal maitrisées, ces installations peuvent s’avérer très polluantes.

La région transfrontalière du Rhin supérieur aime les chaufferies au bois. Elle figure parmi ses plus fortes utilisatrices en Europe.

Lire la suite

Consultation sur le bassin Rhin-Meuse

Grand Est - Alsace Lorraine Champagne Ardennes (ALCA) - Biodiversité - Environnement

Les habitants du Grand Est (Alsace, Lorraine et une partie de la Champagne-Ardenne) ont jusqu’au 18 juin pour s’exprimer sur les stratégies de reconquête de la qualité de l’eau et sur la gestion du risque d’inondations dans le bassin Rhin-Meuse.

Les réponses aux huit questions posées seront prises en compte dans l’adoption des plans de gestion de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, qui actera ses projets en fin d’année.

Lire la suite

Alexis Merlin, président de Nouvel Habitat

« Nous intervenons en fonction des besoins »

Alsace Lorraine Champagne Ardennes (ALCA) - Grand Est - Nancy - Thionville - Habitat

Président de Nouvel Habitat, Alexis Merlin a inauguré en février dernier une agence commerciale à Nancy, où le groupe a implanté son siège social voici 20 ans.

L’inauguration de votre agence de la rue des Carmes traduit-elle le renforcement de votre activité à Nancy ?

Elle correspond surtout à notre souhait de renforcer notre visibilité auprès de nos clients particuliers. Spécialisés dans la promotion de logements auprès de particuliers et d’investisseurs, nous développons également des résidences meublées dédiées aux étudiants et au tourisme d’affaires.

Lire la suite

Correspondances lorraines prend du large et fixe le cap aux frontières

Transfrontalier - Environnement - Formation - Numérique | Presse - Ressources humaines - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Bonne année (tout de même) ! A la fin d’un mois de janvier débuté tragiquement, Correspondances lorraines présente à ses lecteurs ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année et se fixe un cap transfrontalier.

Lancé par Pascale Braun en septembre 2013, Correspondances lorraines aborde de nouveaux territoires. La newsletter de Correspondances lorraines, qui ne sera plus nécessairement quotidienne, se focalisera exclusivement sur l’information transfrontalière.

Lire la suite

Alsace-Lorraine – courants contraires pour la qualité de l’eau

Alsace Lorraine Champagne Ardennes (ALCA) - Grand Est - Biodiversité - Environnement

Constat d’échec ou retour au réalisme ? L’agence de l’eau Rhin-Meuse, qui affichait en 2009 l’ambition de reconquérir la qualité des deux tiers des rivières et de la moitié des nappes, de réduire de moitié des déchets dangereux et de protéger toutes les aires de captation d’eau potable et des milieux humides, a présenté fin 2014 un objectif différé et revu à la baisse.

Son avant-projet de plan de gestion des eaux, qui fera l’objet d’une consultation publique jusqu’en juin prochain, vise le retour de 40 à 50 % des cours d’eau à un bon état écologique d’ici à 2021.

Lire la suite

Georges Pottecher, directeur d’Hydreos

« Les choix budgétaires de l’Etat constituent un facteur aggravant en matière de qualité des eaux »

Grand Est - Interviews - Biodiversité - Industrie - Pôles de compétitivité - Travaux publics | Infrastructures

Fin 2014, l’existence même du pôle de compétitivité Hydreos semblait compromis tant l’assèchement des financements de l’Etat semblait drastique. En ce début d’année, son directeur Georges Pottecher est rassuré quant à la pérennité du pôle de compétitivité alsaco-lorrain mais s’inquiète de la baisse de moyens de la maîtrise d’ouvrage publique.

En ce début d’année, disposez-vous des ressources nécessaires pour accompagner la filière eau en Alsace et en Lorraine ?

Une gestion chaotique de la part de l’Etat nous a paru remettre en cause la pérennité même du pôle. Finalement, les restrictions seront de l’ordre de 30 000 euros, une mesure gênante, mais qui ne nous empêche pas de fonctionner.

Lire la suite
Scroll To Top