Archives par categorie: Moselle


Meisenthal : un musée champion des boules de Noël

Moselle - Bâtiment - Industrie - Tourisme | Culture

La communauté de communes du pays de Bitche, qui gère l'ex-verrerie de Meisenthal, investit 14 millions d'euros sur ce musée. Objectif : agrandir le centre d'art qui vend 45.000 boules de Noël par an.

Fermée voici un demi-siècle, la verrerie de Meisenthal s'apprête à connaître un troisième souffle.

Lire la suite

André Parthenay, président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette

« Il est temps de travailler en confiance à la préfiguration d’Esch 2022 »

Transfrontalier - Luxembourg - Région Grand-Est - Meurthe et Moselle - Moselle - Reconversion des friches - Tourisme | Culture

Fin 2017, Esch-sur-Alzette a obtenu le label « Capitale européenne de la culture 2022 » grâce au mot d’ordre Remix Culture. Le concept, qui désigne à la fois le mélange des cultures, la recomposition des paysages, la relance de la participation citoyenne et la récréation de l’art par le numérique, se déclinera dans les anciennes friches sidérurgiques du sud luxembourgeois et du nord lorrain. Doté d’un budget de 70 millions d’euros, le projet cherche encore son assise territoriale.

Président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette (CCPHVA), André Parthenay affirme sa confiance en un projet majeur potentiellement fédérateur.

Lire la suite

La Bonne Boîte montre les offres cachées

France - Meurthe et Moselle - Moselle - Numérique | Presse - Ressources humaines

Depuis la fin mars, Pôle emploi ajoute à ses offres la liste des entreprises susceptibles de recruter. Le service émane de la Bonne Boîte, qui couple intelligence artificielle et big data pour détecter les probabilités de recrutement.

Pour créer la Bonne Boîte, il fallait être au bon endroit. Conseiller Pôle emploi à Briey (Meurthe-et-Moselle) durant vingt ans, Eric Barthélemy a eu tout loisir d’observer les mécanismes du recrutement et de constater que l’essentiel des embauches s’effectue sans que ni les agences pour l’emploi, ni les journaux, ni les sites spécialisés n’en aient eu connaissance.

Lire la suite

Perspectives lève le rideau sur l’art vivant des scènes frontalières

Transfrontalier - Moselle - Sarre - Tourisme | Culture

Le festival Perspectives a levé le rideau sur sa programmation 2018. Du 17 au  26 mai prochains, l’événement culturel franco-allemand proposera 11 spectacles d’art vivant à Sarrebruck, Forbach, Sarreguemines et Sarrelouis. Directrice du festival, Sylvie Hamard a présenté une édition fidèle à ses fondamentaux, mais continuellement rajeunie.

Au début du printemps,  Sylvie Hamard achève ses emplettes sur les scènes culturelles de France et d’Europe pour composer la programmation du festival franco-allemand Perspectives. Lors de la conférence de presse du 22 mars 2018, elle a présenté ses trouvailles avec un enthousiasme communicatif.

Lire la suite

Jean-Claude Cunat, adjoint au maire de Sarreguemines en charge de la Culture

« Il faut remercier les parents d’avoir maintenu le Platt »

Transfrontalier - Luxembourg - Sarre - Moselle - Tourisme | Culture

Mir Redde Platt inaugurera le 20 mars 2018 sa vingtième édition à Sarreguemines. Durant un mois, ce festival de la langue francique proposera vingt-cinq spectacles, rencontres et ateliers.

Vice-président du conseil départemental de la Moselle en charge de la culture, vice-président de la Communauté d’agglomération Sarreguemines confluences et adjoint au maire de Sarreguemines, Jean-Pierre Cunat revient sur l’évolution d’un festival devenu emblématique de la préservation d’une langue régionale.

Initialement populaire et militant, Mir Redde Platt s’est-il institutionnalisé ?

Certainement. Si le Platt reste cantonné à une vision folklorique et passéiste, il est condamné à disparaître d’ici dix ou vingt ans. L’évolution du festival s’est amorcée dès le début des années 2000, avec des affiches qui avaient pour but de faire réagir, comme celle qui présentait les locuteurs du Platt comme des Zoulous parlant une langue indigène. Le festival regroupe aujourd’hui une vingtaine de partenaires.

Lire la suite

Tri d’Union retisse le lien vers l’emploi

Moselle - Énergie - Formation - Management - Industrie - Textile

Créée par Emmaüs Grand Est pour valoriser des vêtements usagés, Tri d’Union parvient à remettre près de neuf salariés sur dix sur chemin de l’emploi. Un prochain transfert de l’activité doit élargir l’éventail des compétences.

Fondé par Emmaüs Action Est en 2011, Tri d’Union bat en en brèche les préjugés assimilant le travail en insertion aux emplois occupationnels.

Lire la suite
Scroll To Top