Archives par categorie: Meuse


Vegafruits rachète Clair de Lorraine pour faire fructifier la mirabelle

Lorraine - Meurthe et Moselle - Meuse - Agroalimentaire - Grande distribution

La reprise sans fusion conserve les structures des deux entités. Unigrains et l'Institut lorrain de participation sont en appui.

Un petit fruit qui se conserve difficilement mais qui réussit à industrialiser la filière. Telle est la situation de la mirabelle de Lorraine, qui vient de connaître la dernière étape de sa restructuration avec la reprise de l'enseigne Clair de Lorraine, basée à Void-Vacon (Meuse), par la coopérative fruitière Vegafruits, implantée à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle).

Lire la suite

Concordia Fibers exporte son savoir-faire à Commercy

Meuse - Aéronautique

La PME américaine fabrique dorénavant en Meuse un fil technique destiné à l'usine Safran-Albany de Commercy.

Début janvier, Concordia France livrera à l'usine Safran-Albany Composite de Commercy (Meuse) ses premières bobines de fibres de carbone torsadées destinées aux aubes et carters de soufflante des réacteurs LEAP.

Lire la suite

Huit projets Ville de demain pour l’EPA Alzette-Belval

Meurthe et Moselle - Meuse - Biodiversité - Écoconstruction - Énergie - Habitat - Urbanisme | Aménagement - Numérique | Presse - Reconversion des friches

L’Etablissement public d’aménagement (EPA) Alzette-Belval et le groupe Caisse des dépôts ont signé le 6 décembre une convention d’un montant de 4 millions d’euros pour développer huit projets innovants dans le cadre de l’action « Ville de demain » du Programme investissement avenir (PIA).

Labellisé EcoCité depuis 2009, cet espace à la fois mosellan et meurthe-et-mosellan frontalier du Luxembourg orchestre une métamorphose urbaine qui doit voir sa population de 28 000 à 48 000 habitants.

Lire la suite

A Commercy, l’aéronautique et la formation remplacent les casernes

Meuse - Aéronautique - Formation - Urbanisme | Aménagement

Concordia Fibers a inauguré sa première usine française en face du site Safran-Albany. L'ancienne ville de garnison réussit une étonnante reconversion technologique.

Venu de Rhode Island pour inaugurer sa première usine française, l'américain Randal Spencer, président de Concordia Fibers, n'a pas tari d'éloges quant à l'accueil que lui a réservé la communauté de communes de Commercy (Meuse).

« Alors que l'on m'avait mis en garde contre l'administration française, j'ai entendu à chaque étape la phrase : "Que pouvons-nous faire pour vous ?" », a témoigné l'industriel Randal Spencer
Lire la suite

Le Nord lorrain structure sa trame verte et bleue

Transfrontalier - Luxembourg - Wallonie- Meurthe et Moselle - Meuse - Moselle - Biodiversité - Urbanisme | Aménagement

L’agence d’urbanisme Agape lance ce 30 novembre une « mobilisation générale » pour impliquer 16 intercommunalités du nord lorrain et des territoires limitrophes dans l’une des premières trames vertes et bleues de Lorraine.

Cofinancée au deux tiers par les fonds européens Feder, l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, la région Grand Est et la Dreal, la trame verte et bleue mobilise 66 000 euros sur la période 2014/2017 pour définir des continuités écologiques cohérentes à l’échelle du territoire.

Lire la suite

Jean-Yves Le Déaut, député PS de Meurthe-et-Moselle

« La nouvelle loi sur Cigéo remet le calendrier d’équerre »

Meuse - Enfouissement des déchets radioactifs

Lundi 11 juillet, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi portant sur les modalités de création du site de stockage souterrain de déchets nucléaires Cigéo près de Bure (Meuse). Le député socialiste et vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), Jean-Yves Le Déaut, a élaboré le texte suite au rejet, en août 2015, de l’amendement Cigéo inséré dans la loi Macron. Il revient sur cette loi adopté par 20 députés en l’absence de Ségolène Royal, ministre de l’Environnement

Le 10 août 2015, vous annonciez en avant-première à l’Usine nouvelle votre intention de présenter un projet de loi sur les conditions de stockage souterrain des déchets radioactifs les plus dangereux. La loi votée ce lundi correspond-elle à vos attentes ?

Totalement. Ce vote permet d’éviter que le dossier ne s’enlise. Les opposants espéraient multiplier les recours. Ils misaient sur le fait que l’Andra ne puisse pas déposer sa Demande d’autorisation de création (Dac) en 2016 comme le prévoyait la loi de 2006. Par ailleurs, le délai prévu entre le débat public qui s’est tenu en 2015 et la déclaration d’utilité publique risquait d’être un peu court. Le calendrier prévu dans la loi de 2006 aurait été remis en question.

Lire la suite
Scroll To Top