Archives par categorie: Meurthe et Moselle


André Parthenay, président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette

« Il est temps de travailler en confiance à la préfiguration d’Esch 2022 »

Transfrontalier - Luxembourg - Région Grand-Est - Meurthe et Moselle - Moselle - Reconversion des friches - Tourisme | Culture

Fin 2017, Esch-sur-Alzette a obtenu le label « Capitale européenne de la culture 2022 » grâce au mot d’ordre Remix Culture. Le concept, qui désigne à la fois le mélange des cultures, la recomposition des paysages, la relance de la participation citoyenne et la récréation de l’art par le numérique, se déclinera dans les anciennes friches sidérurgiques du sud luxembourgeois et du nord lorrain. Doté d’un budget de 70 millions d’euros, le projet cherche encore son assise territoriale.

Président de la communauté de communes Pays-Haut-Val d’Alzette (CCPHVA), André Parthenay affirme sa confiance en un projet majeur potentiellement fédérateur.

Lire la suite

La Bonne Boîte montre les offres cachées

France - Meurthe et Moselle - Moselle - Numérique | Presse - Ressources humaines

Depuis la fin mars, Pôle emploi ajoute à ses offres la liste des entreprises susceptibles de recruter. Le service émane de la Bonne Boîte, qui couple intelligence artificielle et big data pour détecter les probabilités de recrutement.

Pour créer la Bonne Boîte, il fallait être au bon endroit. Conseiller Pôle emploi à Briey (Meurthe-et-Moselle) durant vingt ans, Eric Barthélemy a eu tout loisir d’observer les mécanismes du recrutement et de constater que l’essentiel des embauches s’effectue sans que ni les agences pour l’emploi, ni les journaux, ni les sites spécialisés n’en aient eu connaissance.

Lire la suite

L’AOC Côtes-de-toul ragaillardit son terroir

Meurthe et Moselle - Agroalimentaire - Tourisme | Culture

Sauvées par une poignée de vignerons, les côtes-de-toul fêtent les 20 ans de leur AOC. La filière viticole et l'agrotourisme visent de nouveaux labels.

Cette année, les représentants du Grand Est au Salon de l'agriculture ont trinqué au gris de Toul pour fêter leurs 20 ans d'AOC. Les 14 vignerons meurthe-et-mosellans de l'appellation ont mutualisé une partie de leur production pour constituer une cuvée millésimée de 1.800 bouteilles représentative des trois robes du terroir pour arroser cet anniversaire tout au long de l'année.

Lire la suite

Gris Découpage ouvre sa boîte à outils pour manager sa croissance

Meurthe et Moselle - Industrie - Management - Mécanique - Sidérurgie

Pour sécuriser sa transformation en ETI, la PME familiale a changé d’ERP, transformé son organigramme et adopté le Lean.

Gérer la croissance, un souci de riche ? Dirigeante de Gris Découpage, leader européen de la fixation pour l’industrie automobile, Céline Gris y voit un enjeu à la fois crucial et complexe.

Lire la suite

Julie Husson, doctorante

« Esch 2022 peut relancer l’élan du mécénat transfrontalier »

Transfrontalier - Luxembourg - Sarre - Meurthe et Moselle - Moselle - Tourisme | Culture

Historienne de l’art, Julie Husson consacre une thèse au mécénat transfrontalier en art contemporain. La perspective d’Esch 2022, qui verra la nouvelle agglomération grand ’ducale accéder au statut de capitale européenne de la culture, lui paraît propice à la construction de passerelles entre les entreprises, l’univers muséal et les territoires dans l’espace frontalier.
Votre thèse Cifre s’intitule «  Mécénat transfrontalier : dire les territoires et leurs possibles ». Comment avez-vous déterminé le périmètre de vos recherches ? Je me suis basée sur une définition de Denis de Rougemont, qui voit la région transfrontalière comme une région virtuelle bloquée par la souveraineté des Etats – en l’occurrence, la France, le Luxembourg, la Belgique et l’Allemagne.
Lire la suite

A la frontière luxembourgeoise, le projet de zone franche divise

Transfrontalier - Luxembourg - Meurthe et Moselle - Ressources humaines

Une zone franche dans le Nord lorrain ? Le débat divise la classe politique locale. En mars dernier, Christian Eckert, ex-député de Longwy, alors secrétaire d'Etat au Budget, s'était engouffré dans la brèche ouverte par Bernard Cazeneuve dans les Hauts-de-France pour solliciter la création d'une zone à fiscalité favorable à la frontière franco-luxembourgeoise. Objectif : attirer de nouvelles entreprises pour ne pas « rester des cités-dortoirs », dixit ses promoteurs.

Sénateur socialiste de Meurthe-et-Moselle depuis septembre dernier, Olivier Jacquin a repris cette proposition sous la forme d'un amendement, rejeté le 15 décembre dernier.

Lire la suite
Scroll To Top