..

Archives par categorie: France


La loi Pacte, la mèche à retardement qui réveille l’actionnariat salarié

France - Ressources humaines

La création de fonds communs de placement d'entreprise abondés par l'épargne salariale est poussée par la loi Pacte. Encore marginal, ce véhicule financier confirme sa pertinence pour lever des fonds ou pour transmettre l'entreprise aux salariés.

Fin 2020, à peine 5 % des quelque 4.000 ETI françaises détenaient un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE). Méconnu, ce dispositif, qui regroupe dans un même véhicule financier la participation ou l'intéressement des salariés souhaitant entrer au capital de leur société, était présumé compliqué, voire ingérable.

Lire la suite

Industeam constitue sa base arrière en Roumanie

France - Lorraine - Luxembourg - Construction - Ressources humaines - Mécanique

L’ensemblier franco-luxembourgeois crée une unité de production et de formation dans ce pays d’Europe de l’Est, où il trouve depuis plus de 10 ans une main d’œuvre compétente et motivée.

Ensemblier franco-luxembourgeois spécialisé dans la construction, la maintenance et même, le transfert d’équipements industriels d’un pays ou d’un continent à l’autre, Industeam complète, avec la création d’une société roumaine d’une cinquantaine de salariés, un puzzle mondialisé des plus efficaces.

Lire la suite

Santé au travail : ce que change le préjudice d’anxiété

France - Moselle - Après-mines - Santé

Le combat des anciens mineurs des houillères du bassin de Lorraine a modifié la jurisprudence sur le préjudice d'anxiété : aujourd'hui, tout salarié peut demander réparation en cas d'exposition fautive à des produits toxiques, même s'il n'est pas malade. Mais ce nouvel outil de prévention reste très difficile d'accès.

Même leur propre syndicat n'y croyait guère. Le 31 janvier dernier, un collectif de retraités mineurs CFDT a obtenu l'indemnisation de 726 retraités des houillères du bassin de Lorraine au titre du préjudice d'anxiété. La cour d'appel de Douai a accordé à chacun d'entre eux 10.000 euros de dédommagement, non pas pour les pathologies dont ils souffrent - ils déclarent en moyenne 144 fois plus de maladies professionnelles que l'ensemble des salariés du régime général - mais pour la crainte de contracter des affections liées aux 24 agents cancérigènes ou pathogènes auxquels ils sont susceptibles d'avoir été exposés.

Lire la suite

Le groupe RH Menway se positionne sur le retour au travail

France - Metz - Ressources humaines

L'intégration du cabinet de conseil nantais Prévia permet au spécialiste lorrain des ressources humaines de conforter son expertise en matière de réintégration des salariés après une absence de longue durée.

Un an après le début de la pandémie qui a suspendu son expansion, le groupe de RH Menway, basé à Metz et employant 400 salariés actifs dans la France entière, relance sa stratégie de croissance externe.

Lire la suite

Le préjudice d’anxiété a changé de nature

France - Santé

Après une décennie de batailles juridiques, le préjudice d’anxiété naguère réservé aux travailleurs de l’amiante est rentré dans le droit commun. Tout salarié peut désormais demander réparation de la crainte de développer une maladie grave suite à son exposition à des produits dangereux. Mais le parcours reste semé d’embûches et les délais sont courts.

Reconnu pour la première fois par la Cour de cassation le 11 mai 2010, le préjudice d’anxiété nourrit depuis une décennie un débat juridique agité.

Lire la suite

Christian Dugast, responsable régional Grand Est de La Promo 16.18

« L’insertion des décrocheurs est une chance à saisir »

France - Ressources humaines

Ancien militaire spécialiste de l’insertion et de la formation professionnelle des jeunes, Christian Dugast pilote depuis novembre dernier la Promo 16.18 pour le Grand Est. L’Etat a confié à l’Afpa ce dispositif qui vise à remobiliser les décrocheurs scolaires mineurs.

Dans quel cadre la Promo 16.18 s’inscrit-t-elle ?

Il s’agit d’un dispositif du plan de relance pour la jeunesse intitulé #1jeune1solution, qui répond à l’obligation  de formation des jeunes de 16 à 18 ans dès la rentrée 2020. Cette mesure, initialement inscrite dans le plan de lutte contre la pauvreté présenté en 2018, a été accélérée par le décret du 6 août 2020 car le premier confinement a augmenté d’au moins 5 % le nombre de décrocheurs scolaires. Il prévoit plusieurs dispositifs d’accompagnement dont la Promo 16.18 confiée à l’Afpa pour remobiliser ces jeunes en partenariat avec les missions locales.

Lire la suite
Scroll To Top