..

Archives par categorie: Reconversion des friches


Coup de frein sur le tram nancéien et sur Nancy Grand Cœur

Nancy - Projets urbains - Reconversion des friches

Le conseil métropolitain du Grand Nancy a validé, le 12 février, un nouveau plan des mobilités qui gèle le lancement du tram ferré acté par la majorité précédente pour un montant de 555 millions d’euros.

La ligne 1 du nouveau tram de Nancy ne circulera pas avant la prochaine mandature. pour justifier ce coup de frein, Mathieu Klein, président de la métropole et maire de Nancy, invoque à la fois l’étude commanditée auprès du cabinet parisien FCL et le rapport de la chambre régionale des comptes qui, en novembre dernier, pointait une situation financière tendue.

Lire la suite

Novéant-sur-Moselle a tourné la page de la friche Lembacel

Moselle - Projets urbains - Habitat - Reconversion des friches

La commune a su faire d’une énorme friche centrale un tremplin vers un nouveau projet urbain. Pivot de trois de trois départements, elle ne méconnait pas son attractivité, mais veille à préserver l’esprit de village.

A Novéant-sur-Moselle, l’onde de choc provoquée en 2004 par la fermeture de l’usine de sacs en papier Lembacel-Smurfit s’est transformée en une impulsion urbanistique majeure.

Lire la suite

L’aménagement d’Alzette-Belval prend une tournure transfrontalière et verte

Transfrontalier - Luxembourg - Meurthe et Moselle - Moselle - Projets urbains - Habitat - Reconversion des friches

Nouveau président de l’Etablissement public d’aménagement Alzette-Belval, Patrick Weiten, président du conseil départemental de la Moselle, fixe le cap de la prochaine phase de l’opération d’intérêt national Alzette-Belval qui prend forme à la frontière luxembourgeoise.

« Notre réflexion portera sur la réalisation des équipements publics, la revitalisation économique, l’habitat et le commerce pour répondre aux besoins de la population vivant et travaillant de part et d’autre de la frontière », Patrick Weiten

Lire la suite

L’EPF Lorraine s’élargit à la Champagne-Ardenne

Champagne - Ardenne - Lorraine - Projets urbains - Reconversion des friches

Président de l’EPF Lorraine, le conseiller départemental mosellan Julien Freyburger a présenté le 25 novembre l’extension de sa structure, officiellement transformée en Etablissement public foncier du Grand Est par décret du 21 octobre. Le nouveau périmètre intègre désormais la Champagne-Ardenne, mais pas l’Alsace, dont l’adhésion était pourtant envisagée.

 « Les conditions d’un consensus large n’étaient pas réunies, même si la ville de Mulhouse était intéressée. » Julien Freyburger.[sws_blockquote_endquote align="" cite="Julien Freyburger" quotestyle="style01"]Les conditions d’un consensus large n’étaient pas réunies, même si la ville de Mulhouse était intéressée. [/sws_blockquote_endquote]

Lire la suite

Une centrale solaire géante s’érige sur l’ex-base aérienne de Marville

Meuse - Biodiversité - Énergie - Reconversion des friches

Deux opérateurs se partagent l'installation de 364.000 panneaux qui placeront le site meusien parmi les plus grandes installations photovoltaïques de France.

La reconversion en parc solaire de l'ancienne base aérienne de Marville, dans le nord de la Meuse, est lancée. Le développeur des Alpes-Maritimes Third Step Energy (TSE) et l'allemand Enerparc partagent ce chantier. Mais les deux producteurs d'énergie synchronisent leurs travaux pour mettre en service d'ici à février 2021 la deuxième plus grande centrale photovoltaïque de France métropolitaine.

Lire la suite

Nancy Braun, directrice générale d’Esch2022, capitale européenne de la Culture

« Maintenant, il faut avancer »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Projets urbains - Reconversion des friches - Tourisme | Culture

Grande connaisseuse de la scène culturelle luxembourgeoise, Nancy Braun dirige depuis novembre 2018 le projet « Esch2022, capitale européenne de la Culture ». Ancienne coordinatrice générale adjointe de « Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007», directrice administrative et financière du Barreau de Luxembourg, puis coordinatrice générale du Demokratesch Partei – DP, elle met ses compétences au service d’un projet phare : Esch2022 doit mettre en lumière la métamorphose d’Esch-sur-Alzette, mais aussi faire rayonner les perspectives d’avenir d’un territoire englobant le sud du Grand-Duché et la bande frontalière du nord lorrain.

A quoi le label « Capital européenne de la culture » peut-il servir ?

Il doit d’abord servir à changer l’image d’Esch-sur-Alzette et à repositionner la région du sud Luxembourg sur le plan national et international. Ce territoire est à l’origine d’une grande partie de la richesse du Luxembourg. Il a connu des hauts et des bas et se trouve aujourd’hui en pleine transformation. L’outil culturel peut contribuer à cette évolution. Belval, son université, ses institutions, constituent un exemple de reconversion formidable et trop peu connu. Le futur du Luxembourg s’y joue.

Lire la suite
Scroll To Top