..

Archives par categorie: Après-mines


A Carling, les salariés de Gazel oscillent entre doute et espoir

Moselle - Après-mines - Énergie - Social

En 2022, l'arrêt de la centrale à charbon mosellane supprimera 90 postes et menacera plus de 200 emplois indirects. Le projet de territoire signé le 16 janvier paraît ambitieux, mais reste flou.

Transformer une fermeture vécue comme une catastrophe sociale en opportunité pour le territoire ? Les salariés de la centrale thermique Emile-Huchet de Carling, les élus de l'Est mosellan et, plus largement, la population de l'ancien bassin houiller de l'est mosellan aimeraient y croire.

Lire la suite

Varangéville en conflit avec l’Etat autour de sa mine de sel

Meurthe et Moselle - Projets urbains - Agroalimentaire - Après-mines

La dernière mine de France poursuit l'exploitation d'un immense gisement de sel gemme. Mais les 300 kilomètres de galeries menacent les constructions neuves, selon une étude de la préfecture que la mairie conteste, soucieuse de développer son urbanisme.

A Varangéville, près de Nancy, la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l'Est (CSMSE) compte bien exploiter la dernière mine souterraine de France au moins jusqu'en 2034.

Lire la suite

Les remontées de nappe phréatique menacent 28 communes du bassin houiller lorrain

Moselle - Après-mines - Habitat

Une dizaine de collectivités de l’Est mosellan engagent une procédure contre l’Etat. Elles pointent le lien direct entre l’exploitation minière et les remontées de nappes phréatiques qui affectent 28 communes.

Passée presque inaperçue lors de sa publication par la Drire Grand Est en décembre 2018, une cartographie des aléas du bassin houiller lorrain fait peu à peu monter l’inquiétude parmi les élus.

Lire la suite

Une convention facilite la réhabilitation de l’habitat minier dans l’est mosellan

Moselle - Après-mines - Habitat

L’Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs (ANGDM) et l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) ont contractualisé mi-novembre une première convention nationale dans l’est mosellan, où les ayant-droit du régime minier et leurs logements avancent en âge.

De janvier 2017 à décembre 2018, 64 logements ont déjà bénéficié d’une subvention conjointe d’un montant moyen de 1.718 euros par foyer pour l’ANGDM et 4.112 euros pour l’Anah, dans le cadre du programme Habiter mieux.

Lire la suite

Nancy Braun, directrice générale d’Esch2022, capitale européenne de la Culture

« Maintenant, il faut avancer »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Projets urbains - Reconversion des friches - Tourisme | Culture

Grande connaisseuse de la scène culturelle luxembourgeoise, Nancy Braun dirige depuis novembre 2018 le projet « Esch2022, capitale européenne de la Culture ». Ancienne coordinatrice générale adjointe de « Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007», directrice administrative et financière du Barreau de Luxembourg, puis coordinatrice générale du Demokratesch Partei – DP, elle met ses compétences au service d’un projet phare : Esch2022 doit mettre en lumière la métamorphose d’Esch-sur-Alzette, mais aussi faire rayonner les perspectives d’avenir d’un territoire englobant le sud du Grand-Duché et la bande frontalière du nord lorrain.

A quoi le label « Capital européenne de la culture » peut-il servir ?

Il doit d’abord servir à changer l’image d’Esch-sur-Alzette et à repositionner la région du sud Luxembourg sur le plan national et international. Ce territoire est à l’origine d’une grande partie de la richesse du Luxembourg. Il a connu des hauts et des bas et se trouve aujourd’hui en pleine transformation. L’outil culturel peut contribuer à cette évolution. Belval, son université, ses institutions, constituent un exemple de reconversion formidable et trop peu connu. Le futur du Luxembourg s’y joue.

Lire la suite

Sigrid Jost, cofondatrice du Saarländisches Filmbüro

« Le film raconte mieux que le livre l’industrie lourde de la Grande Région »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Sarre - Wallonie - Après-mines - Numérique | Presse - Tourisme | Culture - Université

Sigrid Jost était déjà une professionnelle de l’audiovisuel lorsqu’elle a cofondé en 1988 le Saarländisches Filmbüro pour favoriser la production indépendante régionale. Haut lieu de la coopération transfrontalière en matière de cinéma et d’audiovisuel, l’association basée à Sarrebruck conserve 3.500 films en lien avec la Grande Région consultables à des fins de recherche.

Passionnée par les identités régionales, Sigrid Jost trouve dans la Grande Région un espace riche et diversifié en phase avec son militantisme transfrontalier.

Le Saarländisches Filmbüro compte mettre en ligne d’ici à la fin de l’année un répertoire documenté des films et documentaires sarrois, lorrains, belges et luxembourgeois consacrés à l’histoire industrielle de la Grande Région. Pourquoi avoir engagé cette démarche ?

Cette mission nous a été confiée par le ministère sarrois de la Culture et de la formation dans le cadre du projet Interreg Pierres numériques, avec Image Est côté français. Nous travaillons sur ce thème depuis plus de vingt ans.

Lire la suite
Scroll To Top