..

Archives par categorie: Ressources humaines


Smart France revient aux 39 heures

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Au terme de six mois d’une tension croissante, la direction de Smart France a obtenu un véritable plébiscite pour le retour aux 39 heures payées 37.

Tandis que 56 % des 800 salariés de Hambach, dont 39 % seulement des ouvriers, avaient accepté cette proposition lors du référendum organisé en septembre dernier, plus de 95 % des salariés du site mosellan ont renvoyé un avenant individuel à leur contrat de travail validant le Pacte 2020 du constructeur.

Lire la suite

Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

« Acal doit devenir la première région trilingue de France »

Correspondances transfrontalières - Alsace Champagne Ardennes Lorraine (ACAL) - Bade - Wurtemberg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Suisse - Wallonie - Ressources humaines

Initiateur de la stratégie Allemagne de la Lorraine, Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, s’apprête à présenter aux acteurs de la nouvelle grande région Est un dispositif élargi dont le trilinguisme français-allemand-anglais constitue le fer de lance.

Comment comptez-vous faire exister dans la nouvelle grande région Est la Stratégie Allemagne que vous avez initiée en Lorraine ?

J’ai demandé un rendez-vous à Philippe Richert, le nouveau président du conseil régional, pour lui présenter le travail réalisé dans le cadre de la stratégie Allemagne de la Lorraine et lui proposer de le porter à l’échelle de la nouvelle région en tenant compte de la forte expertise alsacienne.

Lire la suite

Ecotransfaire élargit le champ de l’économie circulaire

Correspondances transfrontalières - Luxembourg - Wallonie - Meurthe et Moselle - Agroalimentaire - Bâtiment - Écoconstruction - Formation

Initialement dédié à la promotion de l’écoconstruction dans l’espace Luxembourg-Wallonie-Meurthe-et-Moselle, le GIE Ecotransfaire élargit ses cibles aux filières courtes dans l’agro-alimentaire et à un projet européen de réhabilitation de logements ouvriers.

Fondé à Mexy (Meurthe-et-Moselle) en 2013, le groupement d’intérêt économique transfrontalier Ecotransfaire présentera en début d’année les premières étapes de deux projets Interreg V.

Lire la suite

Craignant pour leur site, les salariés de Smart France plébiscitent le retour aux 39 heures

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social - Ressources humaines

Deux jours avant la date butoir, 90 % des 800 salariés de Smart France à Hambach (Moselle) ont renvoyé à la direction un avenant au contrat de travail acceptant le retour temporaire et progressif aux 39 heures payées 37. La direction se félicite de ce plébiscite, mais les syndicats dénoncent un chantage à l’emploi et ne semblent gère rassurés quant à la pérennité du site mosellan.

La stratégie de la tension a payé sur le site Smart France de Hambach (Moselle), où les salariés étaient fortement invités à retourner à leur direction, avant le 18 décembre, un avenant individuel à leur contrat de travail acceptant de revenir progressivement à 39 heures de travail hebdomadaire payées 37.

Lire la suite

Pour revenir aux 39 heures, Smart France précise sa menace

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social - Ressources humaines

L’inquiétude grandit sur le sur mosellan de Smart France, où la direction évoque pour la première fois un « plan B ». Si les salariés refusent de revenir aux 39 heures sur la base d’accords individuels, Daimler pourrait délocaliser la production de la Smart fortwoo en Slovaquie.

Smart France a choisi la manière forte pour imposer le retour des 800 salariés du site de Hambach (Moselle) aux 39 heures. La CGT et la CFDT ayant fait valoir fin novembre leur droit d’opposition au Pacte 2020 - ratifié par la CFTC et la CFE-CGC -, la direction a adressé individuellement à l’ensemble du personnel une proposition d’avenant au contrat de travail.

Lire la suite

Les Services de placement transfrontaliers, artisans modestes du travail en Allemagne

Transfrontalier - Alsace - Moselle - Ressources humaines

Depuis 2013, quatre services de placement transfrontaliers proposent aux demandeurs d’emploi les services communs à Pôle emploi et à l’Arbeitsagentur. Les résultats sont encourageants, mais demeurent ténus tant au regard du nombre de travailleurs frontaliers qu’en comparaison au nombre de demandeurs d’emploi côté français.

Issus de 20 ans de contacts réguliers entre Pôle Emploi et son homologue allemand Arbeitsagentur, quatre antennes de service de placement transfrontalier (SPT) maillent la frontière depuis 2013 entre Strasbourg et Kehl, Mulhouse et Fribourg-en-Brisgau, l’Alsace du Nord (Haguenau et Wissembourg) et Karlsruhe-Landau et entre Sarreguemines et Sarrebruck.

Lire la suite
Scroll To Top