..

Archives par categorie: Social


Six mois d’observation pour les Emaux de Longwy bien fragiles

Meurthe et Moselle - Industrie - Social

Le tribunal de commerce de Briey a prononcé jeudi le redressement judiciaire des Faïenceries et Emaux de Longwy assorti d’une période d’observation de six mois. La manufacture, qui ne compte plus que 32 salariés, perdra encore huit emplois.

Dirigeant des Faïences et Emaux de Longwy depuis 1991, Arnold Kostka espérait début janvier sauver sa société en la cédant à un groupe français spécialisé dans la céramique.

Lire la suite

Le Centre départemental de l’enfance de la Moselle ajuste ses effectifs à un accueil restreint

Moselle - Ressources humaines - Social

La réorganisation du Centre départemental de l’enfance de la Moselle s’est traduite par une diminution du nombre d’enfants accueillis et par la suppression d’une centaine de postes de contractuels. Après de fortes crispations, le dialogue paraît renoué entre le conseil départemental et les agents.

Objectif prioritaire du conseil départemental de la Moselle, la refonte du Centre départemental de l’enfance (CDE) a suscité des mouvements sociaux parmi les agents protestant contre la dégradation de leurs conditions de travail et la qualité de l’accueil des enfants.

Lire la suite

70 suppressions de poste à Bergère de France

Meuse - Social - Textile

Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc a prolongé la période d’observation de la filature meusienne Bergère de France. La direction a présenté aux 300 salariés un plan de sauvegarde de l’emploi comportant 70 suppressions de poste.

Premier employeur privé de la Meuse, Bergère de France devra procéder à des coupes sombres dans son effectif de 300 salariés. Placé en procédure de sauvegarde en février dernier, le fabricant de fil à tricoter a obtenu une prolongation jusqu’à une nouvelle audience prévue en juin prochain.

Lire la suite

A Custines, Manoir Industries reste à vendre

Meurthe et Moselle - Sidérurgie - Social

Le tribunal de commerce de Paris a prolongé jusqu’au 18 mai la période d’observation de Manoir Industries à Custines (Meurthe-et-Moselle). Trois repreneurs seraient en lice pour la reprise de ce site de 184 salariés, mais aucune lettre d’intention n’a encore été déposée auprès du tribunal.

Les 184 salariés de Manoir Industries n’ont obtenu qu’un maigre soulagement à l’issue de l’audience du tribunal de commerce de Paris, qui devait statuer sur une éventuelle liquidation.

Lire la suite

La papeterie des Châtelles arrive au bout du rouleau

Vosges - Bois | Papier - Social

Le tribunal de commerce d’Epinal (Vosges) devrait prononcer vendredi 20 mars la liquidation de la papeterie de Châtelles, qui arrive en fin de parcours après 140 ans d’existence.

Dernier dirigeant de la papeterie de Châtelles, Jean Mangel a achevé son mandat avec élégance en organisant lundi dernier une "journée tremplin" pour permettre aux 53 salariés restants d’entrer en contact avec des employeurs potentiels.

Lire la suite

EON France condamne sans délais la tranche 4 de la centrale Emile-Huchet de Carling

Moselle - Énergie - Social

Un mois seulement après l’annonce de sa mise en vente de la tranche 4 de la centrale thermique Emile-Huchet de Carling, EON France annonce sa fermeture définitive faute de repreneur. Le groupe condamne ainsi un outil technologique de pointe dont syndicats et collectivités espéraient le maintien.

La mise en vente de la tranche 4 de la centrale thermique Emile-Huchet de Carling (Moselle) aura été rondement menée… et tout aussi rondement enterrée.

Lire la suite
Scroll To Top