..

Archives par categorie: Social


Le préfet de Lorraine tente de rassurer les salariés messins d’Ecomouv

Metz - Logistique - Social

Atterrés par l’annonce de la suspension sine die de l’Ecotaxe, qui menace 157 salariés à Metz, les salariés d’Ecomouv ont obtenu une audience auprès du préfet de Lorraine. Le représentant de l’Etat leur a affirmé qu’aucun plan social n’était à l’ordre du jour.

Mardi dernier, le préfet de Lorraine Nacer Meddah a reçu durant une heure les représentants des salariés d’Ecoumouv, l’entreprise chargée de collecter l’Ecotaxe, pour les rassurer sur l’avenir du site messin qui emploie 157 personnes.

Lire la suite

La fin de l’Ecotaxe, un coup dur pour Metz

Metz - Logistique - Social

A Metz, la suspension « sine die » de l’Ecotaxe a suscité la consternation tant parmi les élus, qui y voient une nouvelle trahison des promesses liées à la compensation de la restructuration militaire de 2008, que parmi les 157 salariés d’Ecoumouv, de plus en plus inquiets pour leur avenir.

Le préfet de Lorraine a reçu mi-octobre les représentants des salariés pour leur assurer qu’aucun plan social n’était à l’étude.

Lire la suite

60 suppressions de poste dans les tuyaux de Nestlé Waters à Vittel et Contrexéville

Vosges - Agroalimentaire - Investissements - Social

La direction de Nestlé Waters officialisera lundi 20 octobre un plan de compression du personnel et de réduction des frais fixe dans son unité vosgienne qui regroupe Vittel et Contrexéville. L’effectif descendra à moins de 1 000 salariés d’ici à 2015.

L’emploi s’évapore peu à peu dans le bassin vosgien de Vittel et de Contrexéville, où Nestlé Waters a annoncé le 14 octobre un nouveau plan de départs volontaires portant sur 60 postes.

Lire la suite

Nouvelle saignée à l’usine Faurecia de Nompatelize

Vosges - Automobile & Équipementiers - Social

Spécialisée dans les armatures de sièges pour automobile, l’usine Faurecia de Nompatelize prévoit 128 suppressions de poste sur un effectif de 204 personnes. Cette nouvelle saignée ne garantit nullement l’avenir du site vosgien.

Les 204 salariés de l’usine Faurecia de Nompatelize ont pris connaissance avec fatalisme du plan social présenté vendredi par la direction, qui prévoit la suppression de 128 postes. L’usine vosgienne, qui employait encore 400 salariés voici cinq ans, n’a cessé de péricliter.

Lire la suite

Paix sociale fragile à ArcelorMittal Florange

Moselle - Investissements - Sidérurgie - Social - Management

En décembre 2012, ArcelorMittal signait avec l’Etat français un accord qui actait la fermeture des hauts-fourneaux et 629 suppressions de poste à Florange, mais garantissait des reclassements sans licenciement ni mobilité forcée. Le sidérurgiste a respecté ses engagements, mais les effectifs du site mosellan continuent de baisser.

En décembre 2012, la colère et les larmes et d’Edouard Martin, alors délégué CFDT d’ArcelorMittal, à l’annonce de la fermeture des hauts-fourneaux de Florange, ont marqué les esprits.

Lire la suite

ArcelorMittal Florange a reclassé ses salariés, mais ne recrute toujours pas

Moselle - Management - Ressources humaines - Sidérurgie - Social

Un an après l’accord sur le volet social de l’arrêt des hauts-fourneaux de Florange, ArcelorMittal a respecté son engagement de supprimer 229 postes sans licenciements ni mobilité forcée. Mais les effectifs du site mosellan continuent à baisser et les recrutements se font attendre.

En décembre 2012, la majorité des sidérurgistes mosellans ont ressenti comme une trahison l’accord conclu entre ArcelorMittal et l’Etat français, qui actait la fermeture des hauts-fourneaux et 629 suppressions de poste à Florange tout en garantissant que ce plan social s’effectuerait sans licenciement ni mobilité forcée. Dix-huit mois plus tard, le climat s’est indéniablement amélioré.

Lire la suite
Scroll To Top