..

Archives par categorie: Social


Pour le syndicat luxembourgeois OGBL, pas touche à l’indexation des salaires sur l’inflation

Transfrontalier - Luxembourg - Social

Il n’est pas courant qu’un syndicat luxembourgeois tienne des conférences de presse à l’étranger, de surcroît pour y évoquer la perspective d’un combat de longue haleine. Premier syndicat grand-ducal avec plus de 70.000 adhérents, l’OGBL – Confédération syndicale indépendante du Luxembourg ) est allé à la rencontre des journalistes en Lorraine, en Sarre et en Wallonie pour annoncer un premier mai combatif sur le thème "Pas touche à l’index".

Par ce mot d’ordre, le syndicat réaffirme son refus du report de la tranche indiciaire qui se déclenche en principe automatiquement dès que l’inflation dépasse 2,5 %. Cette mesure figurait dans le "Paquet solidarité" négocié fin mars 2022 par le comité de coordination tripartite qui a réuni les représentants de l’État, du patronat et des syndicats fin avril pour faire face à la flambée des prix de l’énergie.

Lire la suite

Causes sociales en sourdine au Tribunal de grande instance de Metz

Metz - Santé - Social

Reportage. Au pôle social du tribunal de Grande Instance de Metz, les contentieux de protection sociale n’attirent guère les badauds. La plupart des dossiers de maladies professionnelles, de d’invalidité, de préjudices et de fautes inexcusables n’y sont même plus plaidés. Mais il arrive que le procès sans fin de l’amiante réveille d’étonnantes joutes oratoires.

Ses antiques bancs de chêne clair confèrent à la salle d’audience des contentieux du tribunal de grande instance de Metz des allures de chapelle.

Lire la suite

Moselle – Sursaut solidaire envers des militants menacés

Moselle - Social

L’appel aurait pu être plus large, mais 400 citoyens se sont rendus le samedi 8 mai à Rosselange (Moselle) pour exprimer leur soutien à Xavier et Rose-Marie Pahn Dihn. Ces figures locales de la solidarité envers les réfugiés ont fait l’objet de menaces de mort.

Révélées début mai, les menaces de mort anonymes dont ont fait l’objet Xavier et Rose-Marie Phan-Dihn, figures locales de la solidarité envers les migrants, ont atterré les nombreux citoyens qui tiennent le couple de militants en haute estime.

Lire la suite

Nestlé Waters diversifie ses eaux à Contrexéville

Agroalimentaire - Social - Environnement

Le groupe consacre 17 millions à une ligne de production dédiée aux produits aromatisés. La modernisation du site vosgien a mobilisé 50 millions d'euros en deux ans, mais ses effectifs baissent.

Depuis trois ans, Nestlé Waters évaluait ses chances sur le marché des eaux plates aromatisées, dont il confiait la production à un partenaire extérieur. Le test s'est avéré concluant, puisque le groupe engage sur son site de Contrexéville un investissement de 17 millions d'euros pour dédier une ligne de production aseptique aux eaux fruitées Vittel Up, Vittel Fruits Infusés Bio et Contrex Green.

Lire la suite

La reprise de l’usine Smart d’Hambach par Ineos sur les rails

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social

Le Comité économique et social du site devrait se prononcer jeudi en faveur du projet de reprise par Ineos, ouvrant la voie à une signature du contrat d'ici quelques semaines. Le pétrochimiste britannique y assemblerait son nouveau 4x4 le Grenadier, et sous-traiterait des composants pour le compte de Daimler, un projet qui ne laisserait que 150 salariés sur le carreau après 2024, selon Bercy.

Il n'y a désormais plus guère de doute : c'est bien le pétrochimiste britannique Ineos qui rachètera à Daimler l'usine Smart de Hambach (Moselle). Seul projet en lice, cette cession devrait recueillir l'approbation du Comité économique et social (CSE) ce jeudi, en dépit des craintes et de la colère exprimées depuis l'annonce, en juillet dernier, du retrait de Daimler .

Lire la suite

Daimler aura du mal à sauver les emplois de Smartville

Transfrontalier - Bade - Wurtemberg - Moselle - Automobile & Équipementiers - Social

À Hambach, les 900 salariés de Smart France et les 600 employés de sous-traitants du site ont repris le travail fin août dans un climat morose.

Daimler, qui a annoncé le 3 juillet dernier son retrait du site mosellan, a, certes, trouvé un repreneur – le britannique Inéos, qui emploiera environ 700 personnes pour assembler son nouveau modèle de 4x4.

Lire la suite
Scroll To Top