Archives par categorie: Industrie


Craignant pour leur site, les salariés de Smart France plébiscitent le retour aux 39 heures

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social - Ressources humaines

Deux jours avant la date butoir, 90 % des 800 salariés de Smart France à Hambach (Moselle) ont renvoyé à la direction un avenant au contrat de travail acceptant le retour temporaire et progressif aux 39 heures payées 37. La direction se félicite de ce plébiscite, mais les syndicats dénoncent un chantage à l’emploi et ne semblent gère rassurés quant à la pérennité du site mosellan.

La stratégie de la tension a payé sur le site Smart France de Hambach (Moselle), où les salariés étaient fortement invités à retourner à leur direction, avant le 18 décembre, un avenant individuel à leur contrat de travail acceptant de revenir progressivement à 39 heures de travail hebdomadaire payées 37.

Lire la suite

Le dirigeant d’Inesa dévoile la maquette de son usine de Led et découvre la Meuse

Meuse - Industrie - Investissements

Venu en France à l’occasion de la Cop 21, Qiang Wang, président du groupe Inesa, a dévoilé au Bourget la maquette d’usine de LED, puis s’est rendu à la gare TGV Meuse à l’emplacement de la future usine. En dépit d’un choc des cultures, le projet d’un montant de 100 millions d’euros pour 200 créations d’emplois doit se poursuivre et s’accélérer.

Présent sur 200 mètres carrés dans l’enceinte de la Cop 21, le groupe chinois Inesa, propriété de la ville de Shangaï, s’est fait une fierté de dévoiler le 2 décembre la maquette de l’usine d’éclairage à basse consommation que sa filiale Felo-Shenan doit implanter en Meuse.

Lire la suite

Bergère de France poursuit son chemin et préserve l’emploi

Meuse - Social - Textile

Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc a validé le plan de continuation de la filature meusienne Bergère de France. Le plan présenté par la direction préserve les 230 emplois subsistant après le plan social qui a supprimé 68 postes au printemps dernier.

Jean-Louis Petit, directeur général de Bergère de France et son fils Geoffroy, président du conseil d’administration, ont exprimé une franche satisfaction à l’issue de l’audience du tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) qui a prononcé le 8 décembre la continuation de la filature meusienne. Le plan de sauvegarde prévoit le renforcement de l’enseigne sur le marché du loisir créatif et la préservation de la totalité des quelque 230 emplois restants.

Lire la suite

Pour revenir aux 39 heures, Smart France précise sa menace

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social - Ressources humaines

L’inquiétude grandit sur le sur mosellan de Smart France, où la direction évoque pour la première fois un « plan B ». Si les salariés refusent de revenir aux 39 heures sur la base d’accords individuels, Daimler pourrait délocaliser la production de la Smart fortwoo en Slovaquie.

Smart France a choisi la manière forte pour imposer le retour des 800 salariés du site de Hambach (Moselle) aux 39 heures. La CGT et la CFDT ayant fait valoir fin novembre leur droit d’opposition au Pacte 2020 - ratifié par la CFTC et la CFE-CGC -, la direction a adressé individuellement à l’ensemble du personnel une proposition d’avenant au contrat de travail.

Lire la suite

Lorraine – Un fonds européen pour les matériaux

Transfrontalier - Grand Est - Lorraine - Luxembourg - Industrie

L’ex-Fonds lorrain des matériaux change de dimension sous l’impulsion de la société de capital-risque grenobloise Emertec, qui lance le Fonds européen des matériaux.

La nouvelle structure conserve ses actionnaires historiques – le conseil régional de Lorraine, ArcelorMittal et BPI France – et sa vocation de financement de l’innovation dans le domaine des matériaux.

Lire la suite

Lorraine – la « plante à traire » va faire croître la filière des biomolécules végétales

Meurthe et Moselle - Pharmacie | Chimie - Université lorraine

La Région a signé une convention avec le groupe international BASF pour enraciner la chimie végétale en Lorraine.

Initié en 2009 par le conseil régional de Lorraine, le projet de recherche-développement Bioprolor a trouvé une première concrétisation en mai dernier, sous les serres de l’entreprise Pat Advanced Technologies (PAT) à Laronxe.

Lire la suite
Scroll To Top