..

Archives par categorie: Industrie


Saraya débarque dans la désinfection hospitalière

Meuse - Industrie - Pharmacie | Chimie

Dans un marché hexagonal dominé par les gels, Saraya Europe compte populariser les solutions hydroalcooliques sans épaississant dispensées par des distributeurs sans contact. (RC)

En mars dernier, les électeurs du sud de la Meuse ont pu utiliser, lors du premier tour des municipales, le dispositif de solutions hydroalcooliques de Saraya Europe.

Lire la suite

Les frontaliers français ne sont plus les bienvenus dans l’industrie automobile allemande

Transfrontalier - Moselle - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines - Santé

Trois députés LRM – Christian Arend, Nicole Trisse et Hélène Zannier, tous trois élus dans des circonscriptions frontalières de l’Est mosellan – ont adressé un courrier à Muriel Pénicaud, ministre du Travail, pour s’inquiéter de la situation des travailleurs frontaliers employés dans l’industrie automobile allemande.

Ainsi, l’équipementier ZF de Sarrebruck a repris progressivement le travail mi-avril, mais les 900 frontaliers français ne sont invités à reprendre leur travail qu’à compter du 4 mai prochain.

Lire la suite

Pharmagest acquiert la messagerie médicale Pandalab

Nancy - Numérique | Presse - Pharmacie | Chimie

Avec le rachat de cette start-up basée à Nancy, le leader français de l'informatique médicale complète son offre. Cette messagerie est déjà utilisée par 5.000 professionnels de santé.

Leader français de l'informatique médicale, le groupe lorrain Pharmagest étend son rayon d'action. Il vient d'acquérir, début avril, via sa filiale girondine Malta Informatique, 56,27 % des parts de la start-up nancéienne Pandalab, détentrice d'une technologie unique de messagerie médicale instantanée.

Lire la suite

Bernard Hurreau, délégué du comité de défense des travailleurs frontaliers de la Moselle

« Les travailleurs frontaliers ont l’impression d’être estampillés Covid-19 »

Transfrontalier - Moselle - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Délégué du comité de défense des travailleurs frontaliers de la Moselle pour le secteur de Forbach, Bernard Hurreau réagit aux nombreux témoignages de salariés est-mosellans s’estimant discriminés en Allemagne depuis le début de la crise du Covid-19.

Avec 12.000 adhérents parmi les 20.000 personnes employées en Sarre ou en Rhénanie-Palatinat, le comité se trouve aux premières loges pour constater les ravages de la pandémie sur l’unité sarro-mosellane qui faisait naguère figure d’exemple.

Deux grandes industries sarroises, l’équipementier ZF à Sarrebruck et le constructeur Ford à Sarrelouis, ont décidé ne pas réintégrer les travailleurs frontaliers lors de la reprise de leur activité. Comment interprétez-vous ces mesures, que trois députés mosellans ont signalées à la ministre du Travail Muriel Pénicaud ?

Il s’agit de décisions politiques prises dans la précipitation, dans le cadre d’une crise émotionnelle. En désignant le Grand Est comme zone à risque, l’institut de santé publique allemand Robert Koch a créé la peur et suscité des mesures radicales qui ne prennent en compte que le danger. Depuis, les travailleurs frontaliers ont l’impression d’être estampillés Covid-19.

Lire la suite

La CFDT métallurgie rappelle à l’ordre l’UIMM Lorraine

Meurthe et Moselle - Moselle - Vosges - Automobile & Équipementiers - Social - Management - Santé

Près de deux semaines après la signature d’un accord de branche par trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et Force ouvrière) et l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), le 3 avril, la CFDT métallurgie Cœur Grand-Est signale à l’organisation patronale que « bon nombre d’entreprises de l’automobile et plus généralement de la filière métallurgie ne jouent pas le jeu du volet sanitaire et du dialogue social » prévu pour appliquer les dérogations au droit du travail mises en place par l’ordonnance du 25 mars 2020.

Dans une lettre ouverte à l’UIMM Lorraine, la CFDT métallurgie Cœur Grand-Est, représentée dans 53 entreprises des Vosges, de Meurthe-et-Moselle et de Moselle, dénonce « des provocateurs impétueux qui font leur priorité de la production à tout prix ».

Lire la suite

Coronavirus : ArcelorMittal ferme la cokerie de Florange

Moselle - Sidérurgie

La cokerie de Serémange-Erzange fermera dès fin avril. La crise sanitaire fragilise toute l'activité du site mosellan de 2.200 salariés.

Le Covid-19 aura accéléré la fermeture de la cokerie de Serémange-Erzange, attenante de Florange, dont ArcelorMittal a annoncé l'arrêt lors de son comité social et économique central du 6 avril.

Lire la suite
Scroll To Top