..

Archives par categorie: Les Echos


Calinange éveille les sens des bébés prématurés

Metz - Santé

C'est un boîtier en forme de coeur qui stimule la vue, l'ouïe, l'odorat et le toucher des bébés prématurés, et les apaise durant les phases de séparation. Breveté et référencé par l'AP-HP, Calinange est une invention de la jeune entreprise Calinescence, incubée à Metz et soutenue par la région Grand Est, bpifrance et le réseau Entreprendre.

Solution de haute technologie mise au point pour rassurer les « trop petits », Calinange est né de l'expérience d'une ingénieure confrontée aux affres de la grande prématurité . Cadre de PSA, où elle a successivement pris en charge des missions d'analyse financière, de transition énergétique et d'innovation, Aurore Saintigny a vécu cette épreuve en 2013.

Lire la suite

Territoires et entreprises se préparent à capter la manne de l’hydrogène vert

France - Moselle - Énergie

Le plan de relance accélère les 160 projets hydrogène déposés en début d'année. Industriels et collectivités cherchent à valoriser les ressources dans les ports, les bassins industriels ou les zones rurales selon les besoins de chaque territoire.

Energéticiens, PME et collectivités sont dans les starting-blocks pour gagner les millions d'euros qui vont déferler dans la filière hydrogène via le plan de relance.

Lire la suite

La reprise de l’usine Smart d’Hambach par Ineos sur les rails

Moselle - Automobile & Équipementiers - Social

Le Comité économique et social du site devrait se prononcer jeudi en faveur du projet de reprise par Ineos, ouvrant la voie à une signature du contrat d'ici quelques semaines. Le pétrochimiste britannique y assemblerait son nouveau 4x4 le Grenadier, et sous-traiterait des composants pour le compte de Daimler, un projet qui ne laisserait que 150 salariés sur le carreau après 2024, selon Bercy.

Il n'y a désormais plus guère de doute : c'est bien le pétrochimiste britannique Ineos qui rachètera à Daimler l'usine Smart de Hambach (Moselle). Seul projet en lice, cette cession devrait recueillir l'approbation du Comité économique et social (CSE) ce jeudi, en dépit des craintes et de la colère exprimées depuis l'annonce, en juillet dernier, du retrait de Daimler .

Lire la suite

Vosges : le scolyte ravage l’équilibre des marchés du bois

Vosges - Bois | Papier - Environnement

L'infestation des forêts du Grand Est par les insectes gagne du terrain, passant de la plaine à la moyenne montagne et des Vosges au Jura. Forestiers et scieurs appellent à l'aide pour évacuer les surplus de bois dans l'attente d'une sortie de crise.

Les forestiers privés ont fait leurs comptes : en neuf mois, ils ont utilisé l'intégralité des 6 millions d'euros alloués par l'Etat en début d'année pour les aider à évacuer leur bois scolyté du Grand Est vers l'Aquitaine.

Lire la suite

Le Bras Frères construit un collège de quatre étages en paille et bois

Meurthe et Moselle - Nancy - Construction - Écoconstruction

Pour le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, l'entreprise locale Le Bras Frères réalise la triple prouesse de construire un collège à énergie positive, en bois sur quatre étages et isolé par des caissons paille-bois. Le coût de ce chantier, qui s'élève à 14 millions d'euros, s'avère de 10 à 15 % plus cher qu'une construction classique.

Le collège en cours de construction sur le site universitaire Artem, à Nancy, représente une triple première. A la rentrée 2021, il constituera l'unique établissement recevant du public (ERP) en bois qui s'élève sur quatre étages, soit plus de 15 mètres de hauteur. Il deviendra aussi le premier collège à énergie positive du Grand Est et ses murs en paille-bois en feront un bâtiment pionnier de la construction paille.

Lire la suite

Les Constructeurs du Bois ciblent les projets des petites villes

Vosges - Bois | Papier - Construction - Services - Habitat

Enraciné depuis dix ans sur le marché vosgien des maisons médicales, les Constructeurs du Bois sont entrés en Bourse mi-octobre pour préparer une nouvelle phase de leur croissance.

Il s'agit d'une cotation technique sur 240.000 euros seulement pour anticiper les futurs besoins de financement. Dotée d'un carnet de commandes bien rempli, la PME de 10 salariés anticipe son déploiement dans les petites villes du Grand Est, où elle compte doubler en cinq ans un chiffre d'affaires de 5,5 millions d'euros en 2020.

Lire la suite
Scroll To Top