L’EPF Lorraine prend pied dans les centre-bourgs

Acteur incontournable des mutations industrielles et militaires depuis plus de 40 ans, l’Etablissement public foncier (EPF) de Lorraine sécurise sa propre reconversion  en se penchant sur la redynamisation des communes semi-rurales.
Sierck-les-Bains

Sierck-les-Bains

Retenu dans le cadre de la manifestation d’intérêt « centres-bourgs » lancé par le ministère du Logement pour ses programmes de revitalisation à Sierck-les-Bains (Moselle) et à Commercy (Meuse), l’EPF Lorraine accompagne 14 villes moyennes dans des démarches de réhabilitation.

Avec 80 agents et 15 millions d’euros de budget pour les travaux et de 30 millions d’euros pour les acquisitions, l’EPF Lorraine constitue une structure sans équivalent au sein de la future région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. Elle traite actuellement deux grandes friches messines – l’ancienne base aérienne 128, devenue Plateau de Frescaty, et  l’ancien hôpital Bons-Secours.

Toujours en Moselle, elle s’implique dans la reconversion de l’hôpital Beauregard à Thionville. En Meurthe-et-Moselle, elle  participe à la réhabilitation de la polyclinique Stern à Briey et s’associe aux réflexions autour du centre hospitalier à Dommartin-les-Toul (Meurthe-et-Moselle).

Pascale Braun

Scroll To Top