..

Archives par categorie: Interviews


Christophe Girard, directeur du  village de marques « Roppenheim The Style Outlets »

« Il nous tarde d’être le 15 juin »

Alsace - Bade - Wurtemberg - Interviews - Grande distribution

Christophe Girard dirige le « Roppenheim The Style Outlets », un village de marques bas-rhinois de plus de 100 boutiques pour 650 salariés. Situé à la frontière entre le Bas-Rhin et le Bade-Wurtemberg, le centre a accueilli 2 millions de visiteurs, dont 740.000 clients allemands. Le directeur a hâte de rattraper le temps perdu.

Votre centre a rouvert le 15 mai dernier, mais vous êtes resté coupé de votre clientèle allemande. Parviendrez-vous à compenser cette perte ?

Il nous tarde d’être le 15 juin, bien sûr ! La clientèle allemande a représenté 37 % de la fréquentation du centre l’an dernier. Autant dire que nous attendons avec impatience la réouverture de la frontière voisine de quelques mètres de notre site. Nous sommes confiants quant à notre capacité de rattraper le temps perdu. Notre profil de visites est constitué de personnes qui reviennent quatre à cinq fois par an. Deux rendez-vous phares habituels avec les Allemands n’ont pu être honorés : celui des vacances de Pâques et également celui du pont de la Fête-Dieu, situé cette année autour du … 11 juin.

Lire la suite

Hervé Bauduin (UIMM Lorraine)

« La flexibilité est indispensable pour maintenir l’emploi et les compétences »

Lorraine - Interviews - Formation - Management - Industrie - Ressources humaines

Président de l’UIMM de Lorraine, vous lancez une charte pour un rebond industriel. Quelle place les RH y tiennent-elles ?

Un rôle majeur. Il n’y a pas de performance industrielle sans performance sociale. Durant la crise, les entreprises qui ont continué à travailler sont celles qui avaient déjà instauré un dialogue social de qualité. La plupart des syndicats ont pris conscience de la gravité de la situation et de la nécessité de travailler ensemble.

Lire la suite

Jean-Claude Bernardini, président du Conseil syndical interrégional de la Grande Région

« Avant d’être frontaliers, les navetteurs sont des salariés »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Wallonie - Ressources humaines

Président du Conseil syndical interrégional de la Grande Région (*) qui regroupe huit organisations syndicales allemandes, belges, françaises et luxembourgeoises, Jean-Claude Bernardini a été secrétaire syndical à la FGTB (Belgique) de 1991 à 2002, avant de rejoindre le syndicat luxembourgeois OGBL, dont il est secrétaire central.

Responsable pour l’OGBL des questions touchant aux frontaliers, il analyse l’impact du Covid-19 dans le monde du travail de la Grande Région.

Quel a été l’impact du Covid-19 sur le monde du travail dans l’espace frontalier entre la Belgique, le Luxembourg, la France et l’Allemagne que vous représentez auprès de la Confédération européenne des syndicats ?

La crise sanitaire a permis de débloquer en un mois un problème qui semblait insoluble depuis des années : le Luxembourg a conclu des accords sur le télétravail et la fiscalité avec la France, la Belgique et l’Allemagne. C’est bien la preuve que quand on veut, on peut ! Mais il s’agit de trois accords différents et non d’un seul.

Lire la suite

Martin Engelhard, directeur de la régie municipale de Bad-Bergzabern

« Pour préserver la ressource en eau, il nous fallait coopérer »

Transfrontalier - Alsace - Rhénanie - Palatinat - Interviews

Premier adjoint de la mairie de Bad-Bergzabern (Rhénanie-Palatinat) et directeur de sa régie municipale d’eau, Martin Engelhard présente le programme transfrontalier Palatinat Wasser-Eau Nature qui va renforcer le réseau d’eau commun à son territoire et à celui de Wissembourg, dans le Bas-Rhin.

Quelle est l’origine du projet Pawena (Palatinat Wasser Eau Nature) ?

Elle remonte à la fin des années 1990, lors de la découverte d’un gisement très intéressant réparti de part et d’autre de la frontière : situé en profondeur, il procure une eau d’origine ancienne, d’excellente qualité, et dont la capacité de 600 000 mètres cubes par an apparaissait comme la solution pour remédier aux problèmes réguliers d’approvisionnement que rencontre le territoire côté français autour de Wissembourg. Nous avons alors créé le Zweckverband Bad-Bergzabern – Wissembourg. Relevant à la fois des droits français et allemand, grâce à une possibilité ouverte par les accords de Karlsruhe de 1996 sur la coopération transfrontalière, il réunit quatre partenaires : la Ville de Wissembourg, le Syndicat mixte de production d’eau potable de la région de Wissembourg, le groupement de communes de Bad-Bergzabern (Verbandsgemeinde) et sa régie, Stadtwerke Bad-Bergzabern Gmbh.

Lire la suite

 André Faber, illustrateur de presse et écrivain

« Monsieur l’Homme est devenu tout le monde »

Interviews - Numérique | Presse - Tourisme | Culture

Illustrateur de presse et écrivain, André Faber a consacré ses cinq semaines de confinement à faire revivre Monsieur L’Homme. Le héros au chapeau garde ses formes rectilignes et son regard acéré, mais il a pris des couleurs et gagné en profondeur. Une centaine de strips et de one-shot paraîtront sous forme d’album.

Est-ce grâce au confinement que Monsieur l’Homme est sorti de ses cartons ?

Indirectement. La décision est partie d’une grande frustration. J’ai fini en novembre dernier mon quatrième roman, « l’Amour à Benestroff ». Les grandes manifs contre la réforme des retraites avaient déjà perturbé le processus d’édition, mais le livre était en cours de validation auprès d’une grosse maison. Là-dessus, le virus déboule, et tous les oiseaux s’envolent. Plus de nouvelles, plus d’interlocuteur… Je ne pouvais pas rester comme ça. Alors, quand le confinement a commencé, j’ai exploré mes archives.

What do you want to do ?
New mail
Lire la suite

Michael Sohn, secrétaire général de Quattropole

« Notre vision d’avenir n’est pas remise en cause »

Transfrontalier - Alsace Champagne Ardennes Lorraine (Grand Est) - Bade - Wurtemberg - Région Grand-Est - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Metz

Metz, Sarrebruck, Trèves et Luxembourg sont toutes les quatre touchées à des degrés divers par la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, la coopération transfrontalière ne constitue pas une priorité, mais elle se poursuit. Pour Michael Sohn, secrétaire général du réseau transfrontalier Quattropole, les objectifs fixés dans le « Leitbild » (vision d’avenir) qui unit les quatre villes conserve toute sa pertinence.

Comment les quatre villes de Quattropole se sont-elles mobilisées depuis le début de la crise du Covid-19 ?

Je ne suis pas sur place, mais j’observe qu’elles se sont mobilisées de manière tout à fait comparable pour protéger leur population, qui totalise 500.000 habitants.

Lire la suite
Scroll To Top