Archives par categorie: Correspondances transfrontalières


Jean Peyrony, directeur général de la Mission opérationnelle transfrontalière

« Le Grand Est constitue la référence française de la coopération transfrontalière »

Correspondances transfrontalières - France - Grand Est - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Suisse - Wallonie - Urbanisme | Aménagement

Ancien chargé de mission pour la coopération territoriale à la Datar, Jean Peyrony dirige la Mission opérationnelle transfrontalière. Pilotée par le Commissariat général à l'Egalité des Territoires, la Caisse des Dépôts, le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l’Intérieur, cette structure joue depuis une vingtaine d’années un rôle d’assistance et de mise en réseau.

Observateur avisé des coopérations transfrontalières françaises et européennes, le directeur de la MOT confirme le rôle moteur du Grand Est dans ce domaine, mais s’inquiète du recul de l’idée européenne.

Compte tenu de la multiplicité de ses coopérations avec quatre pays, le Grand Est occupe-t-il une place particulière parmi les autres régions frontalières de France ?

La région est en droit de revendiquer la réalité de son intégration transfrontalière. L’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne étaient toutes les trois membres de la MOT. La coopération franco-allemande fonctionne depuis plusieurs décennies et les deux grands pôles frontaliers, le Rhin supérieur et la Grande Région, n’ont pas attendu les fonds européens pour communiquer entre eux.

Lire la suite

« Grand Est – l’Europe entre voisins » paraîtra en septembre

Annoncé fin décembre 2015, le premier livre sur les coopérations transfrontalières du Grand Est paraîtra en septembre prochain.

En neuf mois, le projet a pris corps. Après de vaines séances de brain storming, le titre s’est imposé comme une évidence : « Grand Est, l’Europe entre voisins » exprime la proximité intrinsèque de la nouvelle région française indissociablement liée à ses voisins luxembourgeois, allemands, suisses et belges. Enrichi par 126 articles de la rubrique Correspondances transfrontalières, l’ouvrage s’est étoffé. Richement illustré par les dessins d’André Faber et le graphisme d’Arnaud Hussenot, le livre comptera 128 pages conformes au sommaire initial.

Lire la suite

En phase avec le Sillon, Thionville plaide pour un codéveloppement franco-luxembourgeois

Correspondances transfrontalières - Lorraine - Luxembourg - Thionville - Travaux publics | Infrastructures

Nouveau maire de Thionville et président de la communauté d’agglomération Portes de France Thionville et vice-président du Pôle métropolitain du Sillon lorrain depuis le 11 juillet 2016, Pierre Cuny présente la position qu’il fera valoir dans le cadre du comité de pilotage de l’A 31bis et plaide pour une rétrocession fiscale du Luxembourg en faveur des territoires nord-mosellans.

Succédant à Anne Grommerch, décédée en avril 2016, à la mairie de Thionville et à la présidence de la communauté d’agglomération Portes de France Thionville, Pierre Cuny affiche des positions moins tranchées sur la question des péages sur le nouveau tronçon vers le Luxembourg. Tandis que l’ex-travailleuse frontalière jugeait cette perspective inadmissible, le médecin endocrinologue de l’hôpital Bel-Air de Thionville exprime le souhait d’avancer coûte que coûte.

Lire la suite

Roland Roth nouveau président de l’Eurodistrict SaarMoselle

« La coopération a fortement progressé »

Correspondances transfrontalières - Interviews - Moselle - Sarre - Transfrontalier - Travaux publics | Infrastructures - Urbanisme | Aménagement

Le 30 juin 2016, les membres de l’Eurodistrict SaarMoselle ont élu Roland Roth, président de la communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences, aux fonctions de président occupées depuis deux ans par Peter Gillo, directeur du district de Sarrebruck. Les deux hommes intervertissent leurs fonctions tant à la présidence qu’à la vice-présidence, assurant ainsi la continuité du Groupement européen de coopération territoriale. Recueillis deux semaines avant cette nomination, les propos de Roland Roth témoignent de la pérennité des objectifs de l’Eurodistrict.

L’Eurodistrict intervient-il en complément des compétences respectives de ses membres, en tant que force de proposition ou en tant que pilote ?

Aucune collectivité membre n’a transféré ses compétences à l’Eurodistrict, car c’est administrativement impossible. Nous ne pouvons rien faire sans l’accord de nos membres. Cela ne nous empêche pas d’être pilotes en ouvrant le débat. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il subsiste une grande méconnaissance des fonctionnements et des réalités respectives de part et d’autre de la frontière.

Lire la suite

Frédéric Joureau, consul général de France en Sarre

« Le moteur de la coopération transfrontalière avec la Sarre doit être économique »

Correspondances transfrontalières - France - Sarre - Moselle - Transfrontalier - Grandes écoles - Pôles de compétitivité - Ressources humaines - Travaux publics | Infrastructures - Université

Consul général de France en Sarre depuis septembre 2012, Frédéric Joureau quittera ses fonctions au 31 août 2016 pour assurer la direction des relations internationales de l'Autorité de sûreté nucléaire. Le diplomate revient sur quatre années de coopération constructive entre la Sarre et ses voisins français.

Le consulat général de France en Sarre constitue l’un des quatre consulats français dits « d’influence ». Comment avez-vous perçu cette mission ?

La notion de consulat d’influence résulte d’une réforme des réseaux consulaires français en 2005. La France compte désormais en Allemagne deux consulats de plein exercice assurant les formalités administratives et quatre consulats d’influence chargés d’une mission politique de coopération.

Lire la suite

Rachid Belkacem, enseignant-chercheur en économie à l’Université de Lorraine

« Le marché du travail transfrontalier trouve un sens grâce aux contrastes »

Correspondances transfrontalières - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Formation - Ressources humaines - Université - Université lorraine

Maître de conférence en économie au pôle France de l’université de Sarre, Rachid Belkacem est titulaire de la chaire de professeur invité « Mondes du travail transfrontaliers » créée par l’université de la Sarre et l’Ecole supérieure de technologie et d’économie de la Sarre (HTW) au cours du semestre d’été 2016. Il a consacré plusieurs ouvrages à cette thématique, qui donnera lieu à un colloque le 20 juillet prochain à Sarrebruck (1).

Votre chaire s’intitule « les mondes du travail transfrontaliers ». Qu’entendez-vous par ce pluriel ?

Il recouvre des rapports sociaux différents. Les logiques du travail frontalier ne sont pas les mêmes pour les travailleurs stables qui se projettent dans l’avenir, les intérimaires ou les travailleurs itinérants.

Lire la suite
Scroll To Top