..

Archives par categorie: Correspondances transfrontalières


Michel Kalika, président du Business Science Institute

« Lors de notre semaine internationale à Wiltz, il ne manquera que l’informel »

Luxembourg - Grandes écoles - Management - Ressources humaines

Professeur émérite à l’IAE Lyon School of Management et ancien directeur de l’IAE de Strasbourg, Michel Kalika préside aujourd’hui le Business Science Institute, un programme international d’Executive DBA basé au Luxembourg. Implanté au château de Wiltz, au Luxembourg, l’institut organise du 28 septembre au 1er octobre 2020 sa Semaine internationale, qui se tiendra pour la première fois à distance.

Quels seront les temps forts de la Semaine internationale du BSI ?

Le 1er octobre, nous accueillerons pour notre conférence de clôture Yves Pigneur, professeur à HEC Lausanne, qui figure dans le classement des 50 premiers penseurs mondiaux du management. Le BSI le nommera à cette occasion docteur honoris causa. Cette distinction honorifique nous permet de rendre hommage à cet auteur traduit en 30 langues, publié à 10 millions d’exemplaires et dont se revendiquent cinq millions d’utilisateurs. C’est la première fois que nous accueillons une personnalité de cette envergure, qui a su démontrer que la recherche académique en management porte des fruits.

Lire la suite

Frédérique Seidel, secrétaire générale de l’Université de la Grande Région

« Nous avons tant besoin d’étudiants européens ! »

Transfrontalier - Bade - Wurtemberg - Lorraine - Luxembourg - Sarre - Wallonie - Grandes écoles - Université

Ex-coordinatrice du réseau de villes Quattropole, puis directrice du GIP Interreg Saarland-Moselle-Lorraine-Westpfalz, Frédérique Seidel assume depuis 2016 la fonction de secrétaire générale de l’Université de la Grande Région (UniGR).

Ce groupement de six universités implantées dans quatre pays (*) a renforcé ses coopérations durant la crise sanitaire. Soutenu par l’Union européenne, il contribue à la visibilité de la Grande Région tout entière.

Pourquoi l’UniGR s’est-elle ouverte cet été à la grande école de sciences appliquée htw saar?

Il ne s’agit pas d’une adhésion, mais d’une convention avec un partenaire naturellement transfrontalier. La htw saar a créé 12 cursus transfrontaliers pionniers qui s’ajoutent aux 18 que proposaient déjà les membres fondateurs. Cette offre unique en Europe contribue non seulement à la visibilité de l’Université de la Grande Région, mais aussi, à celle de la Grande Région elle-même.

Lire la suite

Après la crise sanitaire, la coopération sarro-mosellane se remet sur les rails

Transfrontalier - Moselle - Sarre - Projets urbains - Université

Ministre-président de la Sarre, Tobias Hans a dédié son premier déplacement hors frontières à Patrick Weiten, président du conseil départemental de la Moselle. Empreinte d’amitié et d’émotion, la visite a permis aux deux hommes de tirer les enseignements d’une crise sanitaire qui a entravé l’unité sarro-mosellane et de retravailler le tracé d’une coopération renforcée.

A l’issue de la matinée de travail organisée à Metz le 26 juin 2020, Patrick Weiten, président du conseil départemental de la Moselle et Tobias Hans, ministre président de Sarre, ont tenu des propos d’une tonalité inhabituelle lors d’une conférence de presse.

 « Tu as sauvé la vie de Mosellans. » Patrick Weiten.

Lire la suite

Christophe Girard, directeur du  village de marques « Roppenheim The Style Outlets »

« Il nous tarde d’être le 15 juin »

Alsace - Bade - Wurtemberg - Interviews - Grande distribution

Christophe Girard dirige le « Roppenheim The Style Outlets », un village de marques bas-rhinois de plus de 100 boutiques pour 650 salariés. Situé à la frontière entre le Bas-Rhin et le Bade-Wurtemberg, le centre a accueilli 2 millions de visiteurs, dont 740.000 clients allemands. Le directeur a hâte de rattraper le temps perdu.

Votre centre a rouvert le 15 mai dernier, mais vous êtes resté coupé de votre clientèle allemande. Parviendrez-vous à compenser cette perte ?

Il nous tarde d’être le 15 juin, bien sûr ! La clientèle allemande a représenté 37 % de la fréquentation du centre l’an dernier. Autant dire que nous attendons avec impatience la réouverture de la frontière voisine de quelques mètres de notre site. Nous sommes confiants quant à notre capacité de rattraper le temps perdu. Notre profil de visites est constitué de personnes qui reviennent quatre à cinq fois par an. Deux rendez-vous phares habituels avec les Allemands n’ont pu être honorés : celui des vacances de Pâques et également celui du pont de la Fête-Dieu, situé cette année autour du … 11 juin.

Lire la suite

Marion Lacombe, responsable du projet MosaHYc

« L’hydrogène trouve un terrain d’expérimentation fertile dans la Grande Région »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Énergie - Industrie - Travaux publics | Infrastructures

Le transporteur de gaz GRTgaz porte un projet de réseau transfrontalier pour l’hydrogène. Marion Lacombe, analyste stratégie et responsable du projet pour l’opérateur français, en détaille les enjeux.

Que recouvre MosaHYc ?

Contraction de Moselle Sarre Hydrogène Conversion, ce nom désigne la création d’un réseau transfrontalier d’alimentation en hydrogène entre la Sarre, la Moselle et la frontière luxembourgeoise. Ce projet vise à transporter de l’hydrogène dans des réseaux de gaz existants, par la conversion de ceux-ci, sur une distance de 70 kilomètres reliant Carling et Bouzonville côté français, à Perl et Völklingen côté allemand. La capacité de transport est évaluée à 20 000 mètres par heure.

Lire la suite

Jean-Louis Jérôme,  directeur général du Port autonome de Strasbourg

« Le port de Lauterbourg est parfaitement binational »

Transfrontalier - Alsace - Bade - Wurtemberg - Travaux publics | Infrastructures

Directeur général du Port autonome de Strasbourg, Jean-Louis Jérôme présente le groupement d’opérateurs transfrontalier retenu pour assurer l’exploitation du nouveau terminal du site de Lauterbourg (Bas-Rhin). Les quatre partenaires ont constitué la société Lauterbourg Rhine Termina, qui démarrera ses activités en septembre prochain.

Pour l’exploitation du nouveau terminal sur son site de Lauterbourg, le Port autonome de Strasbourg a souhaité une réponse franco-allemande. Pourquoi ?

Du point de vue du transport rhénan, Lauterbourg est parfaitement binational. Sa localisation rend évidente une approche transfrontalière. Ce port ouvre un accès facile à l’Allemagne : en venant de son embouchure, c’est la dernière étape avant la chaîne d’écluses sur le fleuve. La desserte de l’Allemagne s’y effectue sans contraintes d’interopérabilité. Le nouveau terminal vise un marché autant français qu’allemand.

Lire la suite
Scroll To Top