..

Archives par categorie: Correspondances transfrontalières


Marion Lacombe, responsable du projet MosaHYc

« L’hydrogène trouve un terrain d’expérimentation fertile dans la Grande Région »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Énergie - Industrie - Travaux publics | Infrastructures

Le transporteur de gaz GRTgaz porte un projet de réseau transfrontalier pour l’hydrogène. Marion Lacombe, analyste stratégie et responsable du projet pour l’opérateur français, en détaille les enjeux.

Que recouvre MosaHYc ?

Contraction de Moselle Sarre Hydrogène Conversion, ce nom désigne la création d’un réseau transfrontalier d’alimentation en hydrogène entre la Sarre, la Moselle et la frontière luxembourgeoise. Ce projet vise à transporter de l’hydrogène dans des réseaux de gaz existants, par la conversion de ceux-ci, sur une distance de 70 kilomètres reliant Carling et Bouzonville côté français, à Perl et Völklingen côté allemand. La capacité de transport est évaluée à 20 000 mètres par heure.

Lire la suite

Jean-Louis Jérôme,  directeur général du Port autonome de Strasbourg

« Le port de Lauterbourg est parfaitement binational »

Transfrontalier - Alsace - Bade - Wurtemberg - Travaux publics | Infrastructures

Directeur général du Port autonome de Strasbourg, Jean-Louis Jérôme présente le groupement d’opérateurs transfrontalier retenu pour assurer l’exploitation du nouveau terminal du site de Lauterbourg (Bas-Rhin). Les quatre partenaires ont constitué la société Lauterbourg Rhine Termina, qui démarrera ses activités en septembre prochain.

Pour l’exploitation du nouveau terminal sur son site de Lauterbourg, le Port autonome de Strasbourg a souhaité une réponse franco-allemande. Pourquoi ?

Du point de vue du transport rhénan, Lauterbourg est parfaitement binational. Sa localisation rend évidente une approche transfrontalière. Ce port ouvre un accès facile à l’Allemagne : en venant de son embouchure, c’est la dernière étape avant la chaîne d’écluses sur le fleuve. La desserte de l’Allemagne s’y effectue sans contraintes d’interopérabilité. Le nouveau terminal vise un marché autant français qu’allemand.

Lire la suite

Jean-Claude Bernardini, président du Conseil syndical interrégional de la Grande Région

« Avant d’être frontaliers, les navetteurs sont des salariés »

Transfrontalier - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Wallonie - Ressources humaines

Président du Conseil syndical interrégional de la Grande Région (*) qui regroupe huit organisations syndicales allemandes, belges, françaises et luxembourgeoises, Jean-Claude Bernardini a été secrétaire syndical à la FGTB (Belgique) de 1991 à 2002, avant de rejoindre le syndicat luxembourgeois OGBL, dont il est secrétaire central.

Responsable pour l’OGBL des questions touchant aux frontaliers, il analyse l’impact du Covid-19 dans le monde du travail de la Grande Région.

Quel a été l’impact du Covid-19 sur le monde du travail dans l’espace frontalier entre la Belgique, le Luxembourg, la France et l’Allemagne que vous représentez auprès de la Confédération européenne des syndicats ?

La crise sanitaire a permis de débloquer en un mois un problème qui semblait insoluble depuis des années : le Luxembourg a conclu des accords sur le télétravail et la fiscalité avec la France, la Belgique et l’Allemagne. C’est bien la preuve que quand on veut, on peut ! Mais il s’agit de trois accords différents et non d’un seul.

Lire la suite

Martin Engelhard, directeur de la régie municipale de Bad-Bergzabern

« Pour préserver la ressource en eau, il nous fallait coopérer »

Transfrontalier - Alsace - Rhénanie - Palatinat - Interviews

Premier adjoint de la mairie de Bad-Bergzabern (Rhénanie-Palatinat) et directeur de sa régie municipale d’eau, Martin Engelhard présente le programme transfrontalier Palatinat Wasser-Eau Nature qui va renforcer le réseau d’eau commun à son territoire et à celui de Wissembourg, dans le Bas-Rhin.

Quelle est l’origine du projet Pawena (Palatinat Wasser Eau Nature) ?

Elle remonte à la fin des années 1990, lors de la découverte d’un gisement très intéressant réparti de part et d’autre de la frontière : situé en profondeur, il procure une eau d’origine ancienne, d’excellente qualité, et dont la capacité de 600 000 mètres cubes par an apparaissait comme la solution pour remédier aux problèmes réguliers d’approvisionnement que rencontre le territoire côté français autour de Wissembourg. Nous avons alors créé le Zweckverband Bad-Bergzabern – Wissembourg. Relevant à la fois des droits français et allemand, grâce à une possibilité ouverte par les accords de Karlsruhe de 1996 sur la coopération transfrontalière, il réunit quatre partenaires : la Ville de Wissembourg, le Syndicat mixte de production d’eau potable de la région de Wissembourg, le groupement de communes de Bad-Bergzabern (Verbandsgemeinde) et sa régie, Stadtwerke Bad-Bergzabern Gmbh.

Lire la suite

Jean-Luc Sadorge, directeur général du pôle de compétitivité Fibres-Energivie Grand Est

« A terme, le BIM des territoires s’élargira à la Suisse et à l’Allemagne »

Transfrontalier - Bade - Wurtemberg - Luxembourg - Région Grand-Est - Rhénanie - Palatinat - Wallonie - Construction - Numérique | Presse

Directeur général du pôle de compétitivité Fibres-Energivie Grand Est dédié à la prise en compte du développement durable dans la construction, Jean-Luc Sadorge a initié avec divers homologues un réseau multirégional pour promouvoir l’application du BIM (la « maquette numérique ») au niveau local. L’initiative intègre d’emblée des partenaires belge et luxembourgeois.

Avec plusieurs autres clusters, vous lancez un concours « BIM des territoires ». Quel en est l’objet ?

Baptisé « BIM Green Awards », ce concours vise à distinguer des projets locaux qui puissent avoir valeur d’exemple dans le déploiement concret du BIM, le Building Information Modeling, communément appelé la maquette numérique 3D. Ce concept est appelé à révolutionner le monde de la construction. Il est considéré comme un facteur décisif de compétitivité pour les tous les acteurs du BTP, qu’ils soient architectes, bureaux d’études ou entrepreneurs. Selon une étude de bpiFrance de septembre 2019, il réduira les coûts d’environ 15 %, tout en réduisant les délais et les risques de malfaçons.

Lire la suite

 André Faber, illustrateur de presse et écrivain

« Monsieur l’Homme est devenu tout le monde »

Interviews - Numérique | Presse - Tourisme | Culture

Illustrateur de presse et écrivain, André Faber a consacré ses cinq semaines de confinement à faire revivre Monsieur L’Homme. Le héros au chapeau garde ses formes rectilignes et son regard acéré, mais il a pris des couleurs et gagné en profondeur. Une centaine de strips et de one-shot paraîtront sous forme d’album.

Est-ce grâce au confinement que Monsieur l’Homme est sorti de ses cartons ?

Indirectement. La décision est partie d’une grande frustration. J’ai fini en novembre dernier mon quatrième roman, « l’Amour à Benestroff ». Les grandes manifs contre la réforme des retraites avaient déjà perturbé le processus d’édition, mais le livre était en cours de validation auprès d’une grosse maison. Là-dessus, le virus déboule, et tous les oiseaux s’envolent. Plus de nouvelles, plus d’interlocuteur… Je ne pouvais pas rester comme ça. Alors, quand le confinement a commencé, j’ai exploré mes archives.

What do you want to do ?
New mail
Lire la suite
Scroll To Top