..

Auteur Archives: Urbapresse

A propos de Urbapresse

UrbaPresse-30x81

Metz Métropole axe son NPRU sur la restructuration des écoles

Metz - Projets urbains - Habitat

Nicolas Grivel, directeur général de l’Anru, a signé, le 9 janvier, la convention de renouvellement urbain de quatre des six quartiers prioritaires de Metz Métropole. Quartier d’intérêt national de 11 000 habitants, Borny, profondément transformé par 15 ans de renouvellement urbain, bénéficiera d’un engagement de 37,7 M€ de l’Anru (83 M€ d’engagements au total avec les autres acteurs).

Les autres quartiers, d’intérêt régional, recevront 25 M€ de l’Anru : Bellecroix et La Patrotte, à Metz, pour respectivement 11,6 M€ et 10,6 M€, et Saint-Eloy – Boileau-Pré Génie, à Metz et Woippy, pour 2,9 M€.

Lire la suite

Les bailleurs, premiers financeurs du renouvellement urbain du Grand Nancy

Nancy - Habitat

L’Anru validera d’ici à la fin de l’année une convention pluriannuelle qui mobilisera 372 M€ sur trois quartiers du Grand Nancy d’ici à 2029. La Métropole a reconduit la dynamique multisites qui l’avait conduite à présenter en 2007 une seule convention pour un projet de renouvellement urbain impliquant 40 000 habitants sur sept sites et neuf communes.

« Notre nouveau projet de renouvellement urbain est métropolitain par nature, puisqu’il repose sur la cohérence entre politique urbaine et politique de l’habitat. Les 20 communes du Grand Nancy sont concernées par le rééquilibrage engagé et par le relogement des habitants », Nelly Mongeois, directrice générale adjointe du pôle solidarité et habitat du Grand Nancy.

Lire la suite

A Metz, le quartier de l’Amphithéâtre entre dans sa seconde phase

Metz - Projets urbains - Habitat - Travaux publics | Infrastructures

En moins de quinze ans, Metz Métropole a converti 38 hectares de friches ferroviaires en un quartier dense et vivant à l'arrière de la gare. Aménageur de la Zac de l'Amphithéâtre, la Saremm lance l’appel d’offres de la maîtrise d’œuvre urbaine de la deuxième phase de l'opération, qui doit faire émerger en quatre ans les 84.000 mètres carrés restants sur un programme total de 296.192 mètres carrés. Le lauréat s’inscrira dans la continuité de l’agence Nicolas Michelin et associés (Anma), retenue en 2005, qui a assuré durant 10 ans le suivi urbanistique et architectural de la Zac de l’Amphithéâtre, et de Citadia.

Le quartier se dotera d’une dizaine de nouveaux immeubles, dont la plupart sont déjà entrés en chantier.

Lire la suite

Les remontées de nappe phréatique menacent 28 communes du bassin houiller lorrain

Moselle - Après-mines - Habitat

Une dizaine de collectivités de l’Est mosellan engagent une procédure contre l’Etat. Elles pointent le lien direct entre l’exploitation minière et les remontées de nappes phréatiques qui affectent 28 communes.

Passée presque inaperçue lors de sa publication par la Drire Grand Est en décembre 2018, une cartographie des aléas du bassin houiller lorrain fait peu à peu monter l’inquiétude parmi les élus.

Lire la suite

Une convention facilite la réhabilitation de l’habitat minier dans l’est mosellan

Moselle - Après-mines - Habitat

L’Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs (ANGDM) et l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) ont contractualisé mi-novembre une première convention nationale dans l’est mosellan, où les ayant-droit du régime minier et leurs logements avancent en âge.

De janvier 2017 à décembre 2018, 64 logements ont déjà bénéficié d’une subvention conjointe d’un montant moyen de 1.718 euros par foyer pour l’ANGDM et 4.112 euros pour l’Anah, dans le cadre du programme Habiter mieux.

Lire la suite

A Toul, la SEBL convertit les 70 000 m2 de la halle Michelin

Meurthe et Moselle - Projets urbains - Formation - Industrie - Reconversion des friches

Le Toulois n’osait pas espérer une reconversion aussi rapide : dix ans après la fermeture de l’usine de pneus Kléber de Toul (57), l’ancienne halle industrielle de 70 000 m2 et de 1 000 mètres de long, entièrement reconfigurée, est commercialisée à 90 %. Détenu par Michelin durant quarante ans, l’ancien site de 826 salariés s’est mué en une zone d’activité dédiée au recyclage et aux filières courtes où huit PME locales emploient 350 salariés.
Lire la suite
Scroll To Top