..

Auteur Archives: Les Echos

A propos de Les Echos

La ville de Metz va tester les arbres antipollution

Metz - Biodiversité - Environnement

C'est le premier essai grandeur nature dans le cadre d'une étude européenne sur l'adaptation des arbres urbains au réchauffement climatique. Menée par le Cerema Est en partenariat avec la ville de Metz et Metz Métropole, elle intéresse d'ores et déjà les villes de Paris, Strasbourg ou Lyon, qui pourraient rejoindre la deuxième phase de cette expérimentation.

Ce printemps, le service des espaces verts de la ville de Metz plantera une vingtaine de capteurs sur un quadrilatère de 2.000 mètres carrés, situé à l'intersection de deux boulevards très fréquentés du quartier de Borny.

Lire la suite

Epinal : Pavatex se développe dans la Green Valley vosgienne

Alsace - Vosges - Bois | Papier - Écoconstruction

La filiale de l'alsacien Soprema investit 27 millions d'euros dans une nouvelle ligne de production de panneaux isolants. L'extension conforte une coopération industrielle originale avec le papetier norvégien Norske Skog.

Lancée voilà dix ans par la communauté d'agglomération d'Epinal, la Green Valley vosgienne engrange un nouveau succès depuis mi-février avec la confirmation d'un investissement de 27 millions d'euros et de 50 créations d'emplois supplémentaires sur le site de Pavatex.

Lire la suite

A Dombasle, Solvay compte remplacer le charbon par le CSR

Meurthe et Moselle - Agroalimentaire - Pharmacie | Chimie - Énergie

Le groupe belge porte avec Veolia un projet de chaudière à combustibles solides de récupération pour son usine chimique de Dombasle qui mobiliserait un investissement de 180 millions d'euros. La conversion énergétique du site aurait lieu au mieux en 2022. L'enjeu économique du projet crée localement l'union sacrée même si plusieurs interrogations subsistent sur le transport des combustibles par la route ou la disponibilité de la ressource.

Plus ancienne soudière de Lorraine, l'usine Solvay implantée à Dombasle (Meurthe-et-Moselle) depuis 1873, a joué la transparence en dévoilant son projet de transition énergétique lors d'une concertation publique du 20 janvier au 13 février.

Lire la suite

Lampadaires : la PME Chrysalis parie sur la Bourse pour rebondir

Meurthe et Moselle - Mécanique - Travaux publics | Infrastructures

Cette PME de 25 salariés, qui a repris les locaux et une partie de l'outil industriel de l'ex-3E International, veut se tourner vers la Bourse pour partir à la conquête des marchés de l'éclairage urbain. Elle compte se doter d'un réseau commercial pour diffuser sa technologie LED.

Chrysalis monte un dossier pour chercher en Bourse les moyens de remonter sur le podium. Ses locaux de 9.000 mètres à Custines (Meurthe-et-Moselle) sont encore disproportionnés pour ses 25 salariés qui, pour la plupart, y cintrent, soudent et assemblent mâts d'éclairage et lanternes, mais le concept Lolita mis au point par son bureau d'études lui ouvre des débouchés.

Lire la suite

Velcorex relance le filage du lin

Alsace - Textile

Le groupe alsacien entend reconquérir la transformation de ce matériau noble dont le traitement est depuis deux décennies réalisé en Chine. Une première ligne de vêtements est exposée au Salon des professionnels de la mode Première Vision, qui se tient jusqu'au 13 février à Paris.

Depuis janvier dernier, elles tournent comme des horloges ! Mises en service en Irlande voilà un quart de siècle, déplacées en Grande-Bretagne, revendues en Hongrie, démontées, puis remontées fin 2019, sept machines à filer le lin fonctionnent à plein régime dans les ateliers de l'entreprise Emanuel Lang, à Hirsingue (Haut-Rhin).

Lire la suite

ArcelorMittal envisage la fermeture de sa cokerie en Moselle

Moselle - Sidérurgie - Social

Le sidérurgiste pourrait fermer la cokerie de Florange dès 2022-2023. Peu compétitif, le site de 170 salariés pourrait notamment payer la contraction de la demande d'acier.

En Moselle, la fermeture de la cokerie d’ArcelorMittal paraît inévitable. Le sidérurgiste évoquera ce lundi la fermeture de la cokerie de Séremange-Erzange, attenante de Florange. Peu compétitif, le site de 170 salariés pose des problèmes de pollution et de santé au travail.

Lire la suite
Scroll To Top