Auteur Archives: Entreprise & Carrières

Smart France, pionnière des 39 heures payées 37

Moselle - Automobile & Équipementiers - Management - Ressources humaines

Le constructeur automobile déploie progressivement au sein de son usine mosellane de Hambach la pluriannulisation du temps de travail votée fin 2015. Au 1er janvier, l'ensemble des effectifs sera passé aux 39 heures.

Adopté au terme d’un référendum médiatisé et clivant en septembre 2015, le Pacte 2020 de Smart France, qui prévoit le retour aux 39 heures hebdomadaires payées 37, entre en application par étapes à l’usine de Hambach (Moselle).

Lire la suite

Édouard Martin, député européen social-démocrate du Grand Est

« L’accès de la Chine au statut d’économie de marché menacerait 3 à 4 millions d’emplois en Europe »

France - Interviews - Industrie - Sidérurgie

Député européen social-démocrate du Grand Est et ex-délégué CFDT d’ArcelorMittal, Édouard Martin a cosigné, le 27 octobre dernier, un courrier adressé conjointement par la Confédération européenne des syndicats et par l’organisation patronale IndustrieAll pour demander à Jean-Claude Junker de protéger l’industrie européenne contre le dumping chinois.

Que craignez-vous exactement avec la Chine ?

Édouard Martin : Nous entrons dans la dernière ligne droite des négociations avec la Chine, qui, 15 ans après son entrée dans l’Organisation mondiale du commerce au titre d’économie non marchande, demande le statut d’économie de marché (SEM).

Lire la suite

Total condamné pour les décès de Carling

Moselle - Pharmacie | Chimie

Reconnu coupable du décès accidentel de deux ouvriers sur la plateforme pétrochimique de Carling (Moselle) le 15 juillet 2009, Total a fait appel, dès la fin de l’audience du 13 juin dernier, de la condamnation à 200 000 euros d’amende pour la société et à un an de prison avec sursis assorti d’une amende de 20 000 euros pour le directeur du site.

La défense des familles explique cette promptitude par la condamnation personnelle du dirigeant du site, inhabituelle dans ce type de procès. Après l’accident, le directeur a poursuivi sa carrière chez Total, où il a obtenu une promotion.

Lire la suite

Chez Schneider Electrics, l’annualisation atténue l’impact d’un PSE

Moselle - Industrie - Social

Filiale lorraine du groupe, France Transfo a modulé le temps de travail sur deux sites pour créer 20 emplois compensant partiellement la fermeture d’une troisième unité de production.

En juin 2015, les trois sites mosellans de France Transfo ont connu une mobilisation aussi massive qu’inédite. L’annonce par leur maison-mère, Schneider Electric, de la fermeture de la chaudronnerie de Marange-Silvange a suscité non seulement la colère des 70 salariés concernés, mais aussi celle des 500 employés des sites de Maizières-les-Metz et d’Ennery, dans la banlieue de Metz.

Lire la suite

Stéphanie Bruel, experte en management européen

« La Grande Région, c’est l’Europe en petit »

Transfrontalier - Alsace Champagne Ardennes Lorraine (ACAL) - Lorraine - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Sarre - Formation - Management - Ressources humaines

La Grande Région, qui recouvre l’espace Sarre-Lorraine-Luxembourg-Wallonie  -Rhénanie-Palatinat, compte la plus forte densité européenne de travailleurs frontaliers avec 160 000 personnes employées dans le pays voisin. Cette « petite Europe » concentre pour l’heure tous les maux de la grande, mais prend peu à peu conscience du potentiel que constituerait un marché de l’emploi intégré.

Votre académie lance le projet « Vivre, se former et travailler dans la Grande Région ». Les habitants de cette Grande Région Sarre-Lorraine-Luxembourg - Wallonie -Palatinat, qui s’élargira prochainement côté français à l’Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes - ont-ils conscience des spécificités de et espace frontalier ?

Cela dépend de l’endroit où vivent les habitants et de leur âge. Dans la région cœur délimitée par la Moselle, la Sarre, la région de Trèves et le Luxembourg, cette perception est très forte.

Lire la suite

Smart France revient aux 39 heures

Moselle - Automobile & Équipementiers - Ressources humaines

Au terme de six mois d’une tension croissante, la direction de Smart France a obtenu un véritable plébiscite pour le retour aux 39 heures payées 37.

Tandis que 56 % des 800 salariés de Hambach, dont 39 % seulement des ouvriers, avaient accepté cette proposition lors du référendum organisé en septembre dernier, plus de 95 % des salariés du site mosellan ont renvoyé un avenant individuel à leur contrat de travail validant le Pacte 2020 du constructeur.

Lire la suite
Scroll To Top