..

Archives par categorie: Articles


Joëlle Smadja, directrice de Pôle Sud

« Dans le Rhin supérieur, la culture ne fait pas peur »

Interviews - Transfrontalier - Alsace - Bade - Wurtemberg - Luxembourg - Rhénanie - Palatinat - Wallonie

Directrice de Pôle Sud depuis 2011, Joëlle Smadja assure la programmation de ce centre de développement chorégraphique national depuis son ouverture. Implanté dans le quartier strasbourgeois de la Meinau, cet espace de danse atypique d’une capacité de 300 places accueille en permanence 12 artistes en studio et programme chaque année une quarantaine de spectacles. Frontalier de l’Allemagne, Pôle sud reflète les courants qui parcourent la scène chorégraphique transfrontalière et internationale.

Pôle sud organise ce vendredi 13 septembre une « soirée cadeau » à l’occasion de ses trente ans. Cette manifestation revêt-elle une dimension transfrontalière ?

Pas spécifiquement. Nous rendrons hommage à nos spectateurs en les invitant à la plage – en l’occurrence, une ancienne gravière où danseurs et musiciens proposeront une fête. Cette nuit transfigurée, dont le programme reste une surprise, accueillera sans doute aussi des visiteurs allemands, puisque qu’elle aura lieu à deux kilomètres de la frontière, mais nous n’avons pas prévu de dimension explicitement transfrontalière.

Lire la suite

Colvemat puise dans le vivier des lycées

Meurthe et Moselle - Engins de chantier - Formation

En recherche constante de techniciens de maintenance, le spécialiste du matériel pour le BTP, l’industrie et l’agriculture échange avec les collèges et les lycées pour présenter ses métiers à de jeunes recrues potentielles.

Trop de croissance nuit à la croissance : la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs (DLR) affiche une progression de près de 10 % du chiffre d’affaires de ses membres entre début 2018 et début 2019, mais pointe les grandes difficultés de la profession à recruter les 3.000 salariés nécessaires pour maintenir ce rythme.

Lire la suite

Infinity inclut les sous-traitants dans sa démarche d’amélioration

Nancy - Ressources humaines - Textile

Comptant parmi les rares entreprises textiles inscrites dans la norme de responsabilité sociétale Iso 26000, le groupe nancéien exporte ses exigences sociales et environnementales auprès de ses sous-traitants en France et à l’étranger.

Sitôt embauché, en 1994, dans une petite entreprise de négoce nancéienne dont il n’allait pas tarder à prendre le contrôle, Igor Fosseux a pris le contrepied des traditions et des certitudes de l’industrie textile. Convaincu du potentiel du vêtement professionnel, le jeune commercial a commencé par prospecter les grands bassins textiles de France.

Lire la suite

A Toul, l’usine Kleber a cédé la place à l’Espace K

Meurthe et Moselle - Projets urbains - Bâtiment - Formation - Reconversion des friches

Dix ans après la fermeture de l'usine de pneus reprise par Michelin, l'ancienne halle industrielle accueille une dizaine de PME spécialisées dans le recyclage.

En 2009, la fermeture de l'usine de pneus Kleber avait fait l'effet d'un séisme à Toul (Meurthe-et-Moselle), où Michelin avait supprimé 826 emplois.

Lire la suite

Vivoka amplifie les fonctions de sa commande vocale

Metz - Numérique | Presse

La start-up messine annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros. Ses partenaires de la première heure ont reconduit et doublé leur mise initiale.

En moins d’un an, Zac aura fait du chemin. Le raton-laveur holographique de la start-up messine Vivoka, qui couple intelligence numérique et commande vocale, s’est faufilé en janvier dernier au salon new-yorkais NRF, où il a remporté un partenariat avec SES-Imagotag, leader mondial de l’étiquette connectée.

Lire la suite

Valérie Deshoulières, professeure à l’Université de la Sarre et à l’Institut catholique de Paris et directrice de l’Institut français de Sarrebruck

« L’Europe peut se construire à partir de la Grande Région »

Transfrontalier - Moselle - Région Grand-Est - Sarre - Grandes écoles - Université

Docteure en littérature générale et comparée, auteure de nombreux ouvrages et chercheuse, Valérie Deshoulières dirige depuis 2008 l’Institut français, à la Villa Europa de Sarrebruck et occupe la chaire Littérature française dans le contexte européen à l’Université de la Sarre.

Cosignataire du manifeste « Pour une Europe migrante et solidaire » publié dans le quotidien Libération à l'automne 2018, elle élargit la notion de coopération transfrontalière à l’accueil des personnes réfugiées et de leurs cultures.

Les Instituts français ont pour vocation de promouvoir la culture et la langue françaises à l’étranger. Comment avez-vous mené à bien cette mission à Sarrebruck ?

Mon équipe, composée de deux collaboratrices, Sandra Fuhrmann et Elise Le Bréquier, et de moi-même bénéficions du merveilleux outil que représente la Villa Europa, mise gracieusement à notre disposition par le Land de Sarre. Ces locaux, que nous partageons avec l'Université de la Grande Région (UniGR) et l’Université franco-allemande (UFA), comportent une rotonde, une bibliothèque, des bureaux et une salle d’exposition et sont parfaitement adaptés aux rencontres culturelles.

Lire la suite
Scroll To Top